Emphysème chez le cheval : symptômes, traitements, moyens de prévention

Article rédigé par le 8 novembre 2023

L’emphysème chez le cheval ou « pousse » est une maladie respiratoire du cheval. Elle est due à divers éléments présents dans l’environnement, notamment les pollens, les poussières. Elle est assimilable à l’asthme chez l’humain.

L’emphysème chez le cheval est une affection qui se caractérise par des symptômes qui traduisent l’obstruction des bronches, à l’instar des toux, difficultés respiratoires avec des jetages et une réticence à l’effort de l’animal. Une fois installée, cette affection ne se soigne pas définitivement.

Des traitements sont disponibles pour soulager l’emphysème du cheval. Pour tout connaître de cette affection, ses causes, les moyens pour prévenir les crises, les traitements, nous vous invitons à lire notre article.

Les 5 points importants à retenir sur l’emphysème du cheval

  • 1. L’emphysème chez le cheval est une maladie respiratoire, appelée également « pousse » ou maladie obstructive des voies respiratoires. Elle est assimilable à l’asthme chez l’humain. Ses symptômes sont, entre autres, des toux, une difficulté respiratoire, des jetages et une réticence à l’effort.
  • 2. Les causes principales de l’emphysème chez le cheval sont les poussières, les pollens et les éléments de l’environnement susceptibles de provoquer des allergies chez le cheval.
  • 3. Il s’agit d’une maladie qui ne guérit pas totalement. La prise en charge consiste à améliorer le confort de vie du cheval. En effet, l’emphysème est une affection facile à vivre et dont les crises sont faciles à prévenir moyennant une grande hygiène dans l’espace de vie du cheval.
  • 4. L’emphysème chez le cheval fait partie des vices rédhibitoires qui vous donnent des droits de recours et de rétractation lors de l’achat de l’animal.
  • 5. Des moyens de prévention des crises et des traitements existent pour permettre à votre cheval de maintenir un confort de vie. Ils consistent à agir sur l’environnement en assurant une bonne hygiène, ainsi que des traitements médicamenteux pour soulager les symptômes.

Le vif du sujet : comprendre l’emphysème du cheval

L’emphysème est une maladie respiratoire qui survient chez le cheval. Cette maladie est appelée également « pousse » dans le langage courant, tandis que son appellation scientifique est « maladie obstructive des voies respiratoires » ou RAO. Cette maladie est considérée comme l’asthme du cheval.

RECOMMANDÉ :  Pourquoi mon chien se couche sur moi ? Causes et significations

Quels sont les organes touchés par l’emphysème chez le cheval ?

Cette maladie atteint la trachée du cheval jusqu’à ses poumons.

Physiopathologie de l’emphysème chez le cheval

L’appellation vernaculaire « pousse » vient du type de respiration du cheval lorsqu’il est atteint par l’emphysème. En effet, ce dernier pousse très fortement à cause de ses difficultés à expirer, à l’origine des symptômes caractéristiques de la maladie.

L’inflammation permanente induite par ces éléments présents dans l’environnement (pollens, moisissures etc) entraîne un épaississement des parois des bronches. Ceci entraîne une accumulation de mucus dans les poumons de l’animal. Un film se forme alors dans les bronches de l’animal, obstruant par endroits ces derniers. 

Le passage de l’air sera alors diminué et ceci constitue principalement l’origine des symptômes qui se traduisent par des difficultés respiratoires, faisant ressembler l’emphysème du cheval à l’asthme chez l’humain. 

Mais à quoi est donc dû l’emphysème chez le cheval Docteur ?

Généralement, l’origine de la maladie vient de l’environnement. Le plus souvent, il s’agit de l’inhalation d’allergène ou de moisissures présents dans le foin et la paille, ou encore aux pollens et aux graminées : elle est, en ce sens, qualifiée de « maladie saisonnière ». L’emphysème est surtout dû à une exposition prolongée à ces éléments cités précédemment.

Une infection respiratoire mal soignée peut également être à l’origine de l’emphysème chez le cheval. A long terme, les tissus pulmonaires, à force d’avoir des inflammations à répétition, vont perdre leur élasticité et devenir fibrosés. À ce stade, les lésions de l’emphysème chez le cheval sont irréversibles.

Tous les chevaux sont-ils égaux face à l’emphysème ?

L’emphysème concerne généralement les chevaux adultes âgés de 7-8 ans. Il n’y a pas de race ni de sexe plus prédisposé que d’autres à l’emphysème du cheval.

Comment reconnaître un cheval atteint d’emphysème ?

Plusieurs symptômes caractérisent l’emphysème du cheval :

  • De la toux
  • Une dyspnée expiratoire, c’est-à-dire une difficulté particulière à l’expiration de l’air
  • Une difficulté respiratoire qui se traduit par des naseaux dilatés
  • Des écoulements nasaux ou jetages
  • Un refus d’effort
  • Une absence de fièvre
  • Une augmentation de la fréquence respiratoire ou tachypnée
  • Un amaigrissement

Comment est diagnostiqué l’emphysème chez le cheval ?

Un examen minutieux de l’appareil respiratoire, notamment du fonctionnement des poumons

Cet examen comprendra :

  • Vérification de la température corporelle
  • Examen du nez et de la nature des jetages
  • Observation de la respiration pour noter d’éventuelles difficultés à l’expiration
  • Examen de la zone thoracique pour l’écoute des bruits pulmonaires au stéthoscope
RECOMMANDÉ :  Cheval Haflinger: une race combinant robustesse et élégance

Des examens complémentaires seront également prescrits, notamment : 

  • Une fibroscopie pour visualiser l’intérieur des bronches
  • Le dosage de l’oxygène et du gaz carbonique via une prise de sang
  • Le « lavage broncho-alvéolaire » pour récupérer les cellules des bronches et des poumons afin de procéder à l’examen au microscope

Diagnostic différentiel : quelles sont les maladies qui ressemblent à l’emphysème chez le cheval ?

Plusieurs maladies du tractus respiratoire du cheval peuvent amener des symptômes similaires à l’emphysème. Desjardin et Guillot (2005) ont ainsi mentionné dans leur article, les ressemblances entre l’emphysème et les pneumonies parasitaires.

Quels sont les traitements de l’emphysème chez le cheval ?

Il faut préciser que l’emphysème du cheval, une fois installé, ne se soignera jamais totalement. Elle devient en quelque sorte un état de l’animal. D’où sa ressemblance avec l’asthme chez l’humain.

La prise en charge de votre cheval consiste donc à améliorer son confort de vie pour qu’il puisse vivre sereinement avec sa maladie. Ces traitements consistent à la fois à agir sur l’environnement et à administrer des traitements médicamenteux.

Le traitement en lien avec l’environnement

Ce traitement consiste à : 

  • Éloigner le cheval de la source de ses allergies
  • Changer les habitudes du cheval qui le mettent au contact des agents qui provoquent ses crises
  • Procéder à une hygiène impeccable des box et des écuries 
  • Mouiller le foin afin d’éviter les poussières

Le traitement médicamenteux

Ce traitement consiste à administrer : 

  • des antiallergiques puissants
  • des médicaments qui vont dilater les bronches (bronchodilatateurs)
  • des anti-inflammatoires pour réduire l’inflammation des poumons
  • des mucolytiques qui vont diminuer la forte sécrétion de mucus

Ces médicaments peuvent être administrés en aérosols ou par voie orale

Comment prévenir la survenue des crises d’emphysème pulmonaire chez le cheval ?

Pour éviter la survenue d’une crise, il est essentiel de limiter les contacts avec les agents allergènes. En ce sens, il convient de : 

  • Choisir des foins de qualité, de préférence trempés avant la distribution
  • Dépoussiérer l’espace de vie du cheval
  • Préférer une litière en copeaux de bois 

Notre avis de vétérinaire sur l’emphysème du cheval

Il est important de noter qu’une fois que l’emphysème se déclare chez le cheval, elle ne se soignera plus complètement. De même, l’emphysème fait partie des vices rédhibitoires qui, dans plusieurs pays, vous donnent le droit de rétractation et/ou de remboursement à l’achat d’un cheval qui les présente. Il est essentiel, lors de l’achat d’un cheval, de venir avec un spécialiste de la santé animale pour l’examiner avant de conclure son achat.

Bon à savoir : quels sont les vices rédhibitoires qui vous donnent des droits 
Il existe sept états et/ou pathologies qui sont appelés « vices rédhibitoires » :
- L’immobilité
- L’emphysème pulmonaire
- Le tic
- Les boiteries anciennes
- Le cornage chronique
- L'uvéite isolée
- L’anémie infectieuse des équidés

Références

https://audevard.com/espace-sante-cheval?slug=emphyseme-cheval

L’emphysème : une maladie respiratoire chronique chez le cheval
Emphysème cheval

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut