Déchaussement dentaire : tout savoir (explication dentiste)

Article rédigé par le 24 octobre 2023

Le déchaussement dentaire, également appelé récession gingivale, est une maladie parodontale courante qui affecte de nombreuses personnes. Il se caractérise par une rétraction de la gencive qui expose la racine de votre dent, ce qui peut entraîner une sensibilité accrue et des douleurs dentaires.

Les causes de déchaussement dentaire sont multiples, allant d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire à des facteurs génétiques.

Si aucun traitement n’est mis en place, le retrait progressif de la gencive conduit à une dégradation du support osseux de la dent qui peut alors devenir mobile et tomber.

Dans cet article rédigé par une dentiste, nous allons examiner les causes, les symptômes et les traitements du déchaussement dentaire, ainsi que les mesures préventives que vous pouvez prendre pour éviter cette maladie parodontale.

Les 4 points à retenir

  • 1. Déchaussement dentaire :  Également appelé récession gingivale, c’est une maladie qui entraîne une perte de gencive autour de la dentition. 
  • 2. Causes du déchaussement dentaire : Nombreux sont les facteurs du déchaussement dentaire comme : une mauvaise hygiène bucco-dentaire, une maladie parodontale (gingivite et parodontite), le vieillissement, le bruxisme et d’autres facteurs tels que le diabète, le stress, une carence en vitamines C, et le tabagisme. Il peut être d’origine génétique aussi
  • 3. Traitements du déchaussement dentaire : Dans les cas de gingivite, le dentiste opère un détartrage de vos dents pour éliminer les bactéries accumulées et ainsi réduire l’inflammation des gencives. Dans le cas d’une parodontite, il optera pour un détartrage et surfaçage des racines. Dans les cas sévères, il peut pratiquer une chirurgie en incisant dans la gencive sous anesthésie locale pour aller nettoyer plus en profondeur. Il peut ensuite si besoin faire une greffe de matériaux pour réparer le parodonte et permettre un meilleur ancrage de la dent.
  • 4. Prévention du déchaussement dentaire : Pour prévenir un déchaussement dentaire, vous devez préserver une bonne hygiène buccodentaire en brossant vos dents trois fois par jour. L’utilisation d’un fil dentaire et d’une brossette interdentaire est nécessaire. N’oubliez pas aussi de faire une visite régulière chez votre dentiste. 

Déchaussement dentaire : C’est quoi? 

Le déchaussement de la dent, également appelé récession gingivale, entraîne une perte du tissu de la gencive autour de la dent et conduit à l’exposition de la racine de la dent.

Il est souvent provoqué par un brossage trop vigoureux qui affecte, avec le temps, la fermeté des gencives. Il peut aussi être le symptôme d’une maladie parodontale comme une gingivite (inflammation des gencives) ou une parodontite (atteinte des tissus qui soutiennent la dent).

Selon l’OMS, ce déchaussement lié à une inflammation de la gencive et de l’os (également appelé parodontite) toucherait en moyenne 15 à 20 % des personnes âgées de 35 à 44 ans.

RECOMMANDÉ :  Fluor pour les dents : Tout savoir (avantages et inconvénients)

Quelles sont les causes du déchaussement des dents ?

Le déchaussement des dents est fréquemment lié à une inflammation de la gencive et de l’os pouvant conduire à une gingivite. Plusieurs facteurs peuvent favoriser l’apparition de cette affection parodontale : 

  1. Une mauvaise hygiène bucco-dentaire

L’accumulation de plaque dentaire puis de tartre et une mauvaise hygiène due à une négligence ou un mauvais brossage de dents, peuvent être à l’origine du déchaussement dentaire.

Elle favorise la multiplication des bactéries dans la bouche et la formation d’une carie qui conduit à une infection des gencives.

  1. Une maladie du parodonte (gingivite ou parodontite)

Elle peut provoquer une récession du parodonte, c’est-à-dire un retrait progressif du tissu qui assure le maintien en place de la dent. Quand les tissus profonds s’altèrent lors de la parodontite, ils n’assurent plus la rétention des dents. Si aucun traitement n’est entrepris, celles-ci deviennent mobiles et finissent par tomber. 

  1. Le vieillissement 

Avec l’âge, vos gencives moins irriguées se fragilisent, s’affinent et reculent. Cela peut entraîner des récessions gingivales puis des pertes osseuses le long de la racine dentaire.

  1. Le bruxisme

Ou le fait de grincer ou serrer des dents involontairement, peut également favoriser l’apparition de ce phénomène. 

Une force excessive est exercée sur les gencives et provoque le déchaussement.

  1. Autres facteurs 

D’autres facteurs peuvent être à l’origine du déchaussement dentaire comme le diabète, le stress, une carence en vitamines C, et le tabagisme. Il peut aussi être d’origine génétique.

Quels sont les symptômes du déchaussement dentaire ?

À l’œil nu, le symptôme qui est le plus facile à voir est l’apparence de la dent, qui a l’air plus longue parce que sa racine devient visible. Néanmoins, si vous remarquez la présence des symptômes suivants et que ceux-ci persistent, consultez votre dentiste sans attendre : 

  • un saignement anormal des gencives au cours du brossage des dents ;
  • une augmentation de la sensibilité des dents au froid, au chaud, aux aliments trop sucrés ou au toucher ;
  • une impression d’allongement des dents ;
  • des gencives qui se rétractent et qui laissent apparaître peu à peu la racine des dents ;
  • l’apparition de petits espaces entre les dents ;
  • une mauvaise haleine.

Comment traiter le déchaussement des dents ?

En cas de déchaussement des dents, certains traitements et approches complémentaires permettent de le traiter.

  1. Détartrage et surfaçage radiculaire

Plusieurs solutions existent pour soigner un déchaussement des dents. La première étape consiste à effectuer un détartrage complet de vos dents et un surfaçage pour éliminer la totalité du tartre et des bactéries présents dans votre bouche. Cela permet de réduire l’inflammation des gencives et de favoriser une meilleure adhésion de la gencive à la racine de la dent.

RECOMMANDÉ :  Usure dentaire : Symptômes, causes et traitements 

 Votre dentiste peut également vous prescrire des antibiotiques pour améliorer le processus de récupération immunitaire.

Vous devez revenir chez le dentiste tous les 3 mois puis tous les 6 mois pour vérifier que l’inflammation des gencives n’est plus présente.

En cas de récidive, avec perte osseuse responsable de poches parodontales entre la racine et la gencive, le dentiste pourra proposer une intervention sous anesthésie locale qui va permettre une désinfection en profondeur des tissus et un renforcement de l’attache de la gencive contre la racine des dents. Le renforcement de l’attache de la gencive contre la racine des dents se fait de la manière suivante :

  • Une incision est réalisée sur la gencive.
  • La gencive est soulevée.
  • Le tartre et les dépôts présents dans la poche parodontale sont enlevés.
  • La gencive est refermée à l’aide de sutures.
  1. Greffe de gencive 

Lorsqu’il existe une perte de gencive le long de la racine, vous pouvez envisager une greffe de gencive à partir de gencive prélevée au palais et maintenue sur la racine dénudée par un lambeau de muqueuse gingivale suturé qui recouvre le greffon.

Cette technique réalisée sous anesthésie locale permet de redonner de l’épaisseur et de la hauteur à la gencive touchée par l’affection. 

Comment prévenir le déchaussement dentaire ?

Selon le Dr Jacques Allard : “Le déchaussement de la dent est une affection fréquente et significative dans la mesure où il peut éventuellement causer la perte des dents. Il vaut donc mieux le prévenir et le traiter si nécessaire.” 

  1. Une hygiène bucco-dentaire optimale

Assurez-vous de bien brosser votre dent deux fois par jour après les repas. Il convient aussi de changer votre brosse à dents au moins tous les trois mois. Pour que le nettoyage s’effectue dans de bonnes conditions, privilégiez une brosse à dents à poils souples et un dentifrice fluoré. Ce dernier fortifie l’émail de vos dents et évite la formation de tartre. 

L’utilisation de brossettes interdentaires ou de fil dentaire est essentielle : elle permet d’atteindre la plaque dentaire et les résidus coincés dans les espaces interdentaires et qui pourraient être à l’origine d’une inflammation des gencives. 

Il est également conseillé d’effectuer un bain de bouche après votre brossage de dents. Ce dernier agit en complément pour éliminer les bactéries et soulager la douleur, si elle est présente, grâce à ses vertus anti-inflammatoires.

  1. Des consultations dentaires régulières

Une visite régulière chez votre dentiste, une à deux fois par an, lui permettra de faire le point sur l’état de votre denture et de vos gencives. Il pourra repérer une gingivite ou parodontite débutante et vous proposer des méthodes préventives pour éviter un déchaussement des dents. 

Références 

https://dentiste92.com/infos/solutions-de-traitement/comment-traiter-le-dechaussement
Déchaussement dentaire, que faire ?

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=dechaussement-dents

https://www.sunstargum.com/fr-fr/sante-bucco-dentaire/eviter-le-dechaussement-des-dents.html

https://www.april.fr/complementaire-sante/guide/dechaussement-des-dents

https://dentsmonquartier.ca/fr/blogue/le-dechaussement-des-dents-causes-symptomes-et-solutions

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut