Toxoplasmose chez le chat : symptômes, risques et prévention

Article rédigé par le 24 novembre 2023

La toxoplasmose, causée par le parasite Toxoplasma gondii, se propage mondialement et présente un risque particulier pour les femmes enceintes.

Les chats contractent ce parasite en chassant, consommant de la viande crue, ou ingérant des substances contaminées par des excréments de rongeurs infectés.

Diagnostiquer la toxoplasmose chez un chat en bonne santé est complexe, nécessitant un examen sanguin. Bien qu’aucun vaccin préventif ne soit disponible, des mesures comme la cuisson appropriée de la viande et le lavage minutieux des fruits et légumes sont cruciales pour prévenir la maladie.

Cet article vous guidera dans la reconnaissance, le traitement, et la prévention de la toxoplasmose chez les chats.

05 Points clés de cet article

  1. La toxoplasmose résulte de l’infection par le parasite Toxoplasma gondii.
  2. Elle est transmis principalement par la consommation de viande contaminée.
  3. La toxoplasmose, souvent associée à la transmission par les chats, représente une infection présentant des risques, en particulier pendant la grossesse.
  4. La plupart des animaux infectés ne présentent aucun symptôme, sauf ceux dont le système immunitaire est affaibli ou les espèces particulièrement sensibles, qui peuvent développer la maladie.
  5. Pour la forme généralisée de la toxoplasmose, l’antibiotique clindamycine semble être le traitement le plus efficace.

Qu’est-ce que la toxoplasmose du chat ?

La toxoplasmose est une maladie infectieuse provoquée par un parasite unicellulaire, un protozoaire nommé Toxoplasma gondii, appartenant à la famille des coccidies.

Ce parasite a un cycle de vie singulier impliquant deux hôtes principaux : le chat et pratiquement n’importe quel autre mammifère ou oiseau.

source Le parasite Toxoplasma gondii.

En effet, ce parasite a deux cycles de reproduction distincts : un cycle intraintestinal conduisant à la formation d’ookystes et un cycle extraintestinal entraînant la présence de tachyzoïtes et de bradyzoïtes (sous forme de kystes).

Les œufs de toxoplasmes, appelés ookystes, sont ingérés par un hôte intermédiaire. Après leur éclosion, ils traversent la paroi du tube digestif et se dispersent dans l’ensemble du corps, créant des kystes dans les muscles et les organes.

Les chats contractent la toxoplasmose principalement en chassant des proies infectées, en consommant de la viande crue, ou en ingérant des substances contaminées par des excréments de rongeurs infectés.

Lorsque le chat capture et mange des petits animaux tels que des souris, des rats, ou des oiseaux porteurs du parasite Toxoplasma gondii, il devient lui-même infecté.

Une fois infecté, le chat peut excréter les œufs de toxoplasmes, appelés ookystes, dans ses selles, propageant ainsi le parasite dans l’environnement.

C’est ce cycle de vie particulier qui fait du chat le principal réservoir de Toxoplasma gondii et le moyen de transmission de la toxoplasmose.

Il faut savoir que cette maladie est fréquente chez le chat, en particulier chez les chats errants, tandis que les chats vivant en intérieur strict sont moins susceptibles d’en être affectés.

RECOMMANDÉ :  Comprendre et traiter la gale chez votre lapin : Conseils vétérinaires

La toxoplasmose a également été observée chez de nombreuses autres espèces animales, y compris le chien, bien que de manière moins fréquente chez cette espèce.

La toxoplasmose chez l’humain

La toxoplasmose, une maladie transmissible à l’homme, suscite des préoccupations particulières chez les femmes enceintes non immunisées contre le parasite.

Selon une recherche parue dans Nature Communications, bien que les chats domestiques soient une source de bonheur pour de nombreux individus, ils sont les principaux porteurs de la toxoplasmose, une zoonose.

Il faut savoir que la toxoplasmose est répandue à l’échelle mondiale, et environ un tiers de la population mondiale est estimé être porteur de Toxoplasma gondii.

La prévalence de la maladie chez les humains varie considérablement. L’évaluation basée sur la séropositivité au toxoplasme, indiquant une immunité à une réinfection, montre une faible prévalence en Asie ou en Amérique, oscillant entre 20 % et 70 % dans les autres régions du monde.

Quels sont les symptômes de la toxoplasmose chez le chat ?

La plupart des chats infectés par Toxoplasma gondii ne présentent généralement aucun symptôme visible. Cependant, chez certains chats, en particulier ceux qui ont un système immunitaire affaibli, la toxoplasmose peut entraîner des symptômes tels que:

  • la perte d’appétit,
  • la léthargie,
  • des difficultés respiratoires,
  • des troubles oculaires,
  • des vomissements et des diarrhées.

Il est important de noter que les symptômes de la toxoplasmose chez le chat peuvent être vagues et non spécifiques, ce qui rend parfois difficile leur identification.

Quels sont les symptômes chez l’humain ?

La plupart des personnes infectées par le parasite Toxoplasma gondii ne présentent généralement aucun symptôme, car leur système immunitaire contrôle l’infection.

Mais, chez certaines personnes, en particulier celles dont le système immunitaire est affaibli, la toxoplasmose peut provoquer des symptômes similaires à ceux d’une grippe, tels que fièvre, fatigue, maux de tête et douleurs musculaires.

Chez les femmes enceintes ou les personnes dont le système immunitaire est compromis (comme les personnes atteintes du VIH), la toxoplasmose peut avoir des conséquences plus graves, notamment des:

  • complications pendant la grossesse(risque accru de fausse couche, d’accouchement prématuré ou de complications pour le bébé),
  • Lésions oculaires chez le bébé : la toxoplasmose congénitale peut causer des lésions oculaires, parfois graves (hydrocéphalie) chez le nouveau-né.
  • des problèmes neurologiques et d’autres symptômes graves.

Diagnostic et options de traitement de la toxoplasmose chez le chat

Le diagnostic de la toxoplasmose chez le chat implique souvent des examens vétérinaires approfondis. Voici les étapes générales :

  • Examen clinique : Le vétérinaire examine l’état général du chat, recherche des signes cliniques de la toxoplasmose, et prend en compte son historique médical.
  • Analyse sanguine : Un test sanguin peut être réalisé pour détecter la présence d’anticorps contre Toxoplasma gondii, ce qui indiquerait une exposition antérieure au parasite.
  • Coproscopie (analyse des selles): L’examen des selles peut permettre la détection d’ookystes de Toxoplasma, confirmant une infection active.
  • Biopsie : Dans certains cas, une biopsie des tissus affectés peut être nécessaire pour confirmer le diagnostic.
RECOMMANDÉ :  Verrue chez le chien : Causes et traitement (tout savoir)

Les chats en bonne santé ont généralement la capacité de lutter contre l’infection de manière autonome. Toutefois, chez les félins dont le système immunitaire est affaibli et qui manifestent des symptômes prononcés, un traitement devient nécessaire.

Les options de traitement courantes incluent :

  • Antibiotiques : Certains antibiotiques, tels que la clindamycine, sont souvent prescrits pour traiter l’infection active.
  • Coccidiostatiques :tels que le Toltrazuril, sont aussi prescrits en fonction de la gravité de l’infection, pour une durée pouvant s’étendre jusqu’à un mois.
  • Traitement de soutien : Des soins de soutien peuvent être administrés pour soulager les symptômes, tels que des médicaments contre les vomissements ou la diarrhée.
Chat malade
source Traiter un chat malade

Comment prévenir la toxoplasmose chez le chat ?

La prévention de la toxoplasmose chez le chat implique plusieurs mesures :

  • Évitez de donner à votre chat de la viande crue ou insuffisamment cuite, car c’est l’une des principales sources d’infection.
  • Étant donné que les oocystes ne deviennent infectieux qu’après 24 heures d’excrétion, le nettoyage quotidien de la litière représente une mesure efficace pour prévenir la transmission domestique.
Litière pour chat

FUKUMARU Litière pour Chat au Tofu, 2.7kg Litière agglomérante pour Chat, Litière pour Chat Naturelle sans Poussière ni Odeur, Granulés de Bois de Pommier Mélangés, Contrôle des Odeurs
  • Facile à ranger et à utiliser – La conception légère du paquet séparé de litière de tofu facilite l’utilisation et le transport. Pas besoin de s’inquiéter de l’humidité causée par une exposition à long terme après le déballage, facile à stocker. Convient à la plupart des animaux de compagnie et des litières pour chats.
  • Litière pour chat à base d’ingrédients naturels – 80% de litière de tofu pour chat et 20% de bois de pommier naturel désodorisé, une litière pour chat non parfumée, sans pigments ni parfums, fabriquée à partir d’ingrédients d’origine végétale pour éliminer les odeurs et créer une litière pour chat sûre. Un meilleur choix pour les chats qui ont tendance à ingérer la litière.
  • Contrôle des odeurs 24/7 – Nous ajoutons des granulés de bois de pommier qui sont des désodorisants naturels pour les litières pour chats, respectueux de l’environnement pour les chats et les humains. Mélange de 80 % de litière de soja et de particules désodorisantes, la litière de tofu absorbe rapidement l’urine et réduit les odeurs désagréables.
  • Agglutination rapide et rinçage facile – 2 secondes d’absorption et 3 secondes d’agglutination de la litière pour chats. Elle forme facilement des agglomérats serrés et solides, antiadhésifs pour un nettoyage facile à l’aide d’une pelle, et l’agglomération aide à réduire les odeurs. La litière de tofu pour chat peut être jetée dans les toilettes.
  • Sans poussière et peu de traces – La litière pour chats FUKUMARU est idéale pour les chats et les propriétaires qui souffrent d’allergies, avec une absence de poussière de 99,9 %. Elle évite efficacement les problèmes respiratoires et hépatiques des chats et est sans danger pour eux. De plus, le diamètre de 2 mm de la litière est anti-entraînement, ce qui permet aux pattes et aux sols de rester propres.
  • Si possible, gardez votre chat à l’intérieur pour limiter sa chasse de proies potentiellement infectées.
  • Optez pour une alimentation commerciale complète et équilibrée pour réduire le besoin de chasser.
pâtés pour chats

WHISKAS Repas pour Chat – 84 Sachets Fraîcheur de 85g – Sélection Mixte (4 variétés) Pâtée pour Chat Adulte en Gelée – Nourriture Humide Complète & Equilibrée
  • Repas pour chat adulte à partir de 1 an complet et équilibré – Adapté pour chat stérilisé
  • Pâtée pour chat préparée dans une délicate gelée avec 100% d’ingrédients de haute qualité
  • Délicieuses recettes pour varier les plaisirs avec les saveurs dont les chats raffolent (Boeuf/Poulet/Saumon/Thon)
  • Aliment pour chat avec des protéines de qualité, des vitamines et minéraux qui contribuent à des muscles forts, à une peau et un pelage sains et qui aident au maintien des défenses naturelles
  • Dans des sachets fraîcheur, un format idéal pour une nourriture pour chat toujours fraîchement servie. Plus de gamelles propres et moins de restes
  • Effectuez des visites régulières chez le vétérinaire pour des examens de santé et des tests de dépistage.
  • Si vous êtes enceinte, demandez à quelqu’un d’autre de nettoyer la litière de votre chat et suivez les mesures préventives appropriées.
  • Cuisez la viande à des températures suffisamment élevées pour détruire les parasites potentiels.

Adopter ces mesures préventives contribuera à réduire le risque de toxoplasmose chez votre chat et à protéger la santé de votre famille.

Un chat calme
source Prévenir la toxoplasmose chez le chat

Bonus: conseils pour les femmes enceintes

Pour réduire de manière significative le risque d’infection pendant la grossesse, suivez ces conseils :

  • Consultez votre gynécologue pour un test visant à déterminer si vous avez déjà été en contact avec le pathogène responsable de la toxoplasmose.
  • Si possible, déléguez le nettoyage du bac à litière à une autre personne. En cas d’impossibilité, portez des gants lors de la manipulation.
  • Assurez-vous de nettoyer le bac à litière quotidiennement. Puisque les oocystes de toxoplasme mettent un certain temps à devenir infectieux, cela réduit le risque d’infection.
  • Évitez de donner à votre chat une alimentation crue, pendant la grossesse.
  • Évitez le contact avec de la terre ou du sable contaminés.
  • lavez soigneusement les légumes, et préférez jardiner avec des gants pour minimiser le risque d’infection.

Références

https://www.vet.cornell.edu/departments-centers-and-institutes/cornell-feline-health-center/health-information/feline-health-topics/toxoplasmosis-cats

https://frontline.fr/chat/maladies/parasites/toxaplosmose

https://www.clinique-veterinaire-desmettre-fath.fr/maladies-chat/toxoplasmose/#:~:text=Les%20chats%20sont%20g%C3%A9n%C3%A9ralement%20contamin%C3%A9s,ne%20d%C3%A9veloppent%20pas%20cette%20maladie.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut