Épitrochléite : traitements naturels (huiles essentielles)

Article rédigé par le 2 octobre 2023

Le traitement naturel de l’épitrochléite est particulièrement indiqué pour accompagner les recommandations du médecin ou du kiné.

Il comprend notamment le repos, les aliments riches en anti-inflammatoire, le froid, les exercices de rééducation et les huiles essentielles.

Dans cet article, vous allez voir en détail les moyens naturels pour traiter l’épitrochléite notamment les huiles essentielles efficaces à employer.

Petit rappel sur l’épitrochléite

Avant de parler des traitements naturels contre l’épitrochléite, il convient de faire un petit rappel sur la maladie.

Tendinite du coude, l’épitrochléite désigne une inflammation des tendons des muscles fléchisseurs qui se trouvent sur le bord médial (ou interne) du coude.

C’est une affection qui touche en particulier les sportifs qui font de la musculation et de la gymnastique. Elle est aussi très fréquente chez les joueurs de golf, d’où son autre appellation « golf elbow ».

Responsable de douleur intense et invalidante qui peut même justifier un arrêt du travail, l’épitrochléite résulte généralement de la surutilisation des membres supérieurs, notamment de l’articulation du coude.

En fonction de la gravité de la lésion des tendons, le traitement de la maladie peut être médical ou chirurgical. Les traitements naturels et les huiles essentielles aident également à traiter cette tendinite.

Pour en savoir plus sur l’épitrochléite, vous pouvez cliquer sur ce lien.

Epitrochléite et traitement naturel

Il existe de nombreux traitements naturels qui peuvent aider à soulager les symptômes de l’épitrochléite et à réparer les tendons.

Reposer le coude : traitement naturel de l’épitrochléite efficace

Le premier traitement naturel de l’épitrochléite est le repos. En effet, en arrêtant de solliciter les muscles et les tendons du membre concerné, on limite la douleur.

Pour ce faire, on peut utiliser une attelle ou une coudière. Il faudra dans ce cas suivre les recommandations du médecin.

Cependant, il convient de commencer avec de légers exercices le plus tôt pour éviter d’enraidir les articulations du coude. Cela contribue aussi à accélérer la guérison de la tendinite.

Toutes activités qui demandent de la force et qui exigent des gestes répétitifs du membre supérieur sont interdites. On peut citer :

  • le port de charges lourdes ;
  • les bricolages ;
  • l’utilisation prolongée du clavier et de la souris d’un ordinateur ;
  • la manipulation prolongée de téléphone portable ;
  • les sports comme le javelot, le tennis, le golf, la musculation, l’escalade, etc.  

Mettre de la glace sur la zone douloureuse

Le froid est aussi un remède naturel efficace contre la douleur et l’inflammation des tendons.

Pour ce faire, il suffit de placer une poche de glace, un cold pack ou encore un sac de pois congelés sur la zone douloureuse. Il faut le laisser agir environ 15 minutes.

L’application de glace peut se faire plusieurs fois par jour. On peut également la pratiquer à la fin d’une séance d’exercice. À ce qu’il paraît, cela aide à calmer la douleur provoquée par les mouvements.

Adopter une alimentation anti-inflammatoire

Pour traiter naturellement l’épitrochléite, il est important de surveiller son alimentation.

Il est recommandé de manger des aliments anti-inflammatoires. Ces derniers contribuent à diminuer l’inflammation et à lutter contre la douleur.

En outre, comme la plupart des aliments anti-inflammatoires renferment aussi du collagène, ils aident à la cicatrisation des tendons.

Parmi les aliments anti-inflammatoires les plus puissants, on retrouve les poissons gras, les légumes, les légumineuses, les céréales complètes, les oléagineux, l’huile de colza, l’huile de lin, l’huile de chanvre, le curcuma…

Voici les aliments pro-inflammatoires qu’il faut éviter : les produits transformés, les aliments riches en graisses saturées et hydrogénées, le sucre, les charcuteries, les céréales raffinées, l’alcool… 

Faire des exercices physiques spécifiques

Dans le cadre du traitement de l’épitrochléite et l’épicondylite, certains exercices physiques sont perçus comme d’excellents moyens naturels pour soulager les symptômes.

Voici quelques exemples.

Étirement des fléchisseurs

Pour étirer les fléchisseurs, il faut commencer par tendre le bras blessé le plus possible, la paume vers le haut.

RECOMMANDÉ :  Soigner une tendinite naturellement : que faire ?

Ensuite, avec la main opposée, vous allez tirer la main du bras tendu vers vous. Cette position doit être maintenue pendant 30 secondes. Puis, relâchez la main.

Après une petite pause de 30 secondes, il faut refaire l’exercice. Répétez la manœuvre 2 à 3 fois par jour.

Renforcement excentrique des fléchisseurs

Le renforcement excentrique est un type d’exercice qui contribue à optimiser la résistance aux efforts des tendons. C’est pourquoi il est indispensable au traitement de l’épitrochléite.

Pour le réaliser, il faut saisir un poids ou un objet de 2,5 à 10 Ibs (selon votre capacité physique).

Ensuite, il faut déposer l’avant-bras douloureux sur une surface plane avec la main qui repose dans le vide et la paume tournée vers le haut. C’est la position de départ.

L’exercice débute avec un mouvement de flexion du poignet et se poursuit immédiatement avec une descente progressive vers le bas (en 3 à 5 secondes).

Une fois la manœuvre terminée, il faut remonter le poids pour retourner à la position initiale. Si nécessaire, il est possible de se faire aider de l’autre main valide.

Pour effectuer une série de cet exercice, il convient de répéter cette manœuvre 10 fois, avec quelques secondes de pauses au milieu. Le nombre de séries par jour est de 2.

Renforcement concentrique des extenseurs du poignet

Tout comme l’exercice de renforcement excentrique, l’exercice concentrique se fait également avec l’utilisation de poids.

En ce qui concerne les gestes, il faut suivre les étapes suivantes.

  • Déposer l’avant-bras sur une surface plane avec la main reposée dans le vide et la paume vers le bas.
  • Prendre la position de départ en mettant le poignet en extension vers le bas.
  • Remonter doucement le poids vers le haut.
  • Retourner à la position de départ.
  • Répéter la manœuvre 15 fois de suite avec des pauses.

En général, les kinésithérapeutes conseillent de réaliser 2 séries de cet exercice par jour.

Renforcement concentrique des extenseurs des doigts

Pour cet exercice, le patient doit enrouler un élastique large autour des doigts. Puis, avec ses doigts, il va étirer l’élastique pour ouvrir la main.

Une fois la manœuvre terminée, les doigts sont ramenés à la position de départ.

Il convient de faire cet exercice 2 à 3 fois par jour, avec 20 répétitions des mouvements pour chaque série.

Note importante

Pensez toujours à consulter l’avis de votre kiné ou votre médecin avant de faire ces exercices.

Si vous ressentez une douleur intense quand vous faites ces exercices, arrêtez immédiatement et consultez l’avis d’un spécialiste.

Traiter l’épitrochléite avec les huiles essentielles

Concentrées en principes actifs, les huiles essentielles sont dotées de nombreuses propriétés thérapeutiques puissantes. Elles sont efficaces pour traiter diverses maladies comme l’épitrochléite.

Voyons dans la suite de l’article les meilleures huiles essentielles pour soulager et soigner cette tendinite du coude.

Traitement naturel de l’épitrochléite avec l’huile essentielle de gaulthérie

L’huile essentielle de gaulthérie est un remède de choix dans le traitement naturel de l’épitrochléite.

L’essence se compose à 99 % de salicylate de méthyle, un ester terpénique qui possède un redoutable pouvoir anti-inflammatoire.

De plus, cette substance active est particulièrement indiquée pour traiter les douleurs articulaires et musculaires. C’est également un excellent antalgique percutané.

Pour soigner l’épitrochléite avec l’huile essentielle de gaulthérie, il faut prendre 2 gouttes de l’essence et les diluer avec 1 cuillère à café d’huile végétale d’arnica.

Une fois le mélange préparé, il suffit d’appliquer quelques gouttes sur la zone douloureuse et d’appliquer un massage.

Le traitement peut se faire 3 fois par jour pendant 7 jours.

Par contre, afin d’utiliser l’huile essentielle de gaulthérie en toute sécurité, il est indispensable de prendre certaines précautions comme :

  • ne pas utiliser l’essence pure ;
  • ne pas inhaler ;
  • ne pas utiliser chez les femmes enceintes et les enfants ;
  • ne pas l’appliquer sur une plaie cutanée ;
  • ne pas couvrir la zone traitée avec un bandage et ne pas l’exposer à la chaleur.

Il faut également savoir que cette huile essentielle ne convient pas aux personnes qui souffrent d’allergie aux salicylés, de troubles de la coagulation, d’infections cutanées, d’asthme ou de reflux gastro-œsophagiens.

RECOMMANDÉ :  Prothèse de coude : Indication et procédure (explications)

Pour éviter tout risque, il est recommandé de demander l’avis d’un médecin ou d’un professionnel du domaine.

Cet article écrit par Annelise Lobstein (Professeur de pharmacognosie) et Françoise Couic-Marinier (Docteur en pharmacie, formatrice en aromathérapie) explique toutes les indications ainsi que les précautions à suivre pour l’utilisation de l’huile essentielle de gaulthérie.

L’huile essentielle d’eucalyptus citronné

Grâce à sa composition riche en citronellal, l’huile essentielle d’eucalyptus citronné est munie de grande propriété anti-inflammatoire et antirhumatismale.

Par son caractère négativant, ce principe actif a également une action apaisante. Elle permet de relaxer le patient ce qui va par la même occasion relâcher les muscles et les tendons et faciliter la guérison.

Pour utiliser l’huile essentielle d’eucalyptus citronné contre l’épitrochléite, il convient de créer un mélange avec 2 gouttes de l’essence et 1 cuillère à café d’huile d’arnica.

Lorsque la préparation est prête, il faudra étaler une fine couche au niveau de la zone en question et masser.

Il est possible de répéter l’opération 3 fois par jour, sans dépasser 7 jours.

Par ailleurs, il faut également faire attention à ne pas utiliser l’huile essentielle d’eucalyptus citronné chez les femmes enceintes de moins de 3 mois et les enfants de bas âges.

Il est aussi contre-indiqué de l’utiliser l’essence pure sur la peau. Et bien entendu, il ne faut jamais oublier de réaliser un test cutané au préalable.

L’huile essentielle d’hélichryse italienne pour traiter naturellement l’épitrochléite

L’huile essentielle d’hélichryse italienne est aussi un allié incontournable dans le traitement naturel de l’épitrochléite.

L’essence dispose de propriétés anti-inflammatoires, anti-hématomes, anticoagulantes et cicatrisantes. C’est pourquoi elle est capable de soulager les symptômes de la tendinite et d’accélérer la guérison.

Comme avec les autres huiles essentielles, il convient de diluer l’huile essentielle de l’hélichryse italienne avec de l’huile d’arnica avant de l’appliquer sur la peau.

Le traitement peut être réalisé 3 à 4 fois par jour jusqu’à amélioration.

En complément, il est également possible d’utiliser l’huile essentielle d’hélichryse par voie orale. Il faudra mélanger deux gouttes avec une cuillère à café de miel. Cela aide à évacuer les toxines qui favorisent la tendinite.

Il n’existe pas de preuves scientifiques pour confirmer ce propos, mais de nombreux patients ont déjà témoigné du bienfait de cette méthode.

La synergie d’huiles essentielles

Afin d’optimiser le traitement naturel de l’épitrochléite, la synergie d’huiles essentielles est également une option.

Voici quelques exemples de recettes.

Recette n° 1

Le mélange contient :

  • 60 gouttes d’huile essentielle de gaulthérie odorante ;
  • 60 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné ;
  • 60 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse italienne ;
  • 30 gouttes d’huile essentielle de genévrier ;
  • 30 gouttes d’huile essentielle de romarin camphré ;
  • 50 ml d’huile végétale de calophylle inophylle.

Pour la préparation, il faut réunir tous les ingrédients dans un flacon opaque propre puis les mélanger.

Pour utiliser le remède, il faut verser 10 gouttes sur la zone douloureuse 3 fois par jour pendant 7 jours.

Recette n° 2

Le mélange contient :

  • 35 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné ;
  • 40 gouttes d’huile essentielle de gaulthérie couchée ;
  • 25 ml d’huile végétale de calophylle.

Après avoir réuni les ingrédients dans un flacon opaque, versez 10 gouttes sur la zone douloureuse 3 fois par jour et pendant 7 jours.

Points à retenir

  • L’épitrochléite est une inflammation des tendons des muscles fléchisseurs du coude.
  • Les principaux traitements naturels de l’épitrochléite sont le repos, le froid, l’alimentation et les exercices physiques spécifiques.
  • Grâce à leurs effets anti-inflammatoires et antalgiques, les huiles essentielles constituent un traitement naturel efficace contre l’épitrochléite.
  • Il faut toujours prendre en compte les précautions d’emploi lors de l’utilisation d’huiles essentielles. Au besoin, demandez l’avis d’un spécialiste.

Ressources

Epitrochléite et gonflement : d’où vient-il ?

Épicondylite : Traitement naturel, guide complet

Références

https://docteurphilipperoure.com/chirurgie-coude/epitrochleite-tendinite-mediale/

https://chiroste-foy.com/exercices-epitrochleite-golfers-elbow/

https://toutpourmasante.fr/soigner-tendinite-coude/

https://apyforme.com/blog/articles-sante/comment-soigner-une-tendinite-du-coude/

https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/HuilesEssentielles/Fiche.aspx?doc=conseils-huiles-essentielles-tendinite

https://www.compagnie-des-sens.fr/tendinite-huiles-essentielles/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut