Fracture du doigt : Peut-on travailler ? (tout savoir sur l’arrêt de travail)

Article rédigé par le 11 septembre 2023

Travailler avec une fracture du doigt peut s’avérer très difficile. À cause de la douleur, cette affection corrompt l’usage de la main au quotidien.

D’ailleurs, il est difficile de travailler avec un doigt fracturé. Ce genre d’incident peut parfois justifier un arrêt de travail, bien qu’il ne s’agisse pas d’une maladie professionnelle. C’est ce dont on va parler dans cet article.

Points à retenir

  1. La fracture du doigt est un type d’accident fréquent au travail. Bien qu’elle est considérée comme un accident de travail, elle ne remplit pas les conditions requises pour être une maladie professionnelle.
  2. Il est très difficile de travailler avec une fracture du doigt à cause de la douleur et de l’impotence fonctionnelle. Il faudra un temps de repos variable pour récupérer.
  3. Si la fracture est considérée comme un accident de travail, le salarié peut jouir d’une indemnisation sous condition, payée par la sécurité sociale et l’employeur.
  4. Dans tous les cas, il est préférable de discuter avec un médecin de travail et son employeur des démarches à suivre.

Bref rappel sur l’anatomie des doigts et de la fracture du doigt

Pour discuter du fait de pouvoir travailler avec une fracture du doigt, nous allons d’abord voir quelques points essentiels sur la condition.

Du point de vue anatomique, les doigts de la main sont composés de 14 phalanges. Ce sont des segments osseux articulés les uns au-dessus des autres.

La fracture de doigt désigne une ou plusieurs phalanges brisées ou déplacées. Cela se manifeste par une douleur aiguë et très intense, accompagnée d’une difficulté ou une impossibilité à plier le doigt.

Le traitement de la fracture du doigt peut être orthopédique ou chirurgical. Cela dépend spécifiquement du type de la fracture.

Pour tout connaître à propos de la fracture du doigt, vous pouvez cliquer ici.

Peut-on travailler avec une fracture du doigt ?

Fracture du doit : arrêt de travail

Travailler avec une fracture du doigt est pénible et pour s’en remettre, il est nécessaire de reposer la main. En effet, il existe une étude réalisée par Trabelsi qui montre d’ailleurs l’intérêt d’arrêter le travail dans le cadre du traitement de la fracture du col du 5e métacarpien, une fracture du doigt très fréquente.

Toutefois, pour déterminer la durée de l’arrêt du travail, plusieurs critères entrent en compte. Il s’agit entre autres :

  • du type d’emploi et de la sollicitation de la main qui va avec ;
  • de la main touchée (dominante ou non dominante) ;
  • du ou des doigts cassés (notamment s’il y a atteinte de la pince pouce-index) ;
  • du type de fracture (simple, déplacée ou autres) ;
  • de l’apparition éventuelle de complications (retard de consolidation, enraidissement) ;
  • de la nécessité de conduire un véhicule dans le cadre de l’emploi, y compris les trajets.
RECOMMANDÉ :  Quand opérer un kyste synovial ? (tout savoir sur la chirurgie)

Selon une assurance maladie, voici des délais de référence pour évaluer le temps de l’arrêt de travail en cas d’une fracture du doigt.

Pour un travail physique lourd avec une forte sollicitation de la main (charge > 25 kg), la durée de référence d’arrêt de travail est d’environ 32-34 jours, quel que soit le traitement (orthopédique ou chirurgical).

En cas de travail sédentaire, sous traitement orthopédique, la durée d’arrêt est de 1-3 jours. Elle augmente de 6-8 jours s’il y a eu une opération chirurgicale.

Pour un travail physique léger avec une sollicitation modérée de la main, la durée de l’arrêt du travail est de 2-4 jours pour un traitement orthopédique et de 6-8 jours pour un traitement chirurgical.

Quant au travail physique modéré avec une sollicitation modérée de la main, un patient sous traitement orthopédique a droit à 20-23 jours d’arrêt de travail. En revanche, celui qui a été traité chirurgicalement devra se reposer pendant 26-30 jours.

Toujours est-il que la durée d’arrêt du travail peut être adaptée en fonction de l’état de santé du patient.

Fracture du doigt et accident de travail : comment ça se passe pour le salarié ?

Sous certaines conditions, le salarié peut bénéficier d’une indemnisation afin de compenser la perte de revenu pendant la période de l’arrêt du travail. Il reçoit une indemnité journalière de la part de la sécurité sociale et de son employeur.

Si elle remplit les conditions et si le médecin de travail déclare qu’elle n’est pas apte à reprendre le travail pendant un temps donné, la victime peut percevoir une indemnité temporaire d’inaptitude, une rente d’incapacité temporaire ou permanente ou une prestation complémentaire pour recours à une tierce personne.

Voici un article qui traite ce sujet dans les détails.

La fracture du doigt est-elle une maladie professionnelle ?

Au vu du premier alinéa de l’article 434-2 du Code de la Sécurité sociale, un médecin du travail peut estimer que les problèmes aux doigts représentent une maladie professionnelle.

Pour ce faire, il détermine le taux d’incapacité permanente du doigt et de la main selon un barème indicatif d’invalidité.

Ceci étant, il ne faut pas confondre maladie professionnelle et accident du travail. Même si les deux désignent une affection contractée dans le cadre du travail, l’accident de travail est défini par le caractère soudain de son apparition.

Pour rappel, une maladie professionnelle est une maladie contractée par un salarié en exerçant une activité en lien avec son métier.

Dans ce cas, le salarié présente une lésion médicale en rapport avec l’exposition plus ou moins prolongée à des risques dans l’exercice de ses fonctions.

RECOMMANDÉ :  Fracture ouverte du poignet : quelle prise en charge ? (Est-ce grave ?)

Étant donné que la fracture du doigt survient de manière accidentelle, il ne s’agit pas d’une maladie professionnelle, seulement un accident de travail.

Témoignages

Bonjour à toutes et à tous,

Voici mon cas : je me suis cassé le 5ème métacarpe le 07/01/2019.

Opération, broche, pose d’attelle et premier arrêt de travail le 08/01/2019 jusqu’au 25/01/2019. Le 25, contrôle radio et pose d’un plâtre avec deux doigts libres, prolongation de l’arrêt initial par le médecin traitant à la demande de l’hôpital jusqu’au 13/02/2019.

Aujourd’hui, le 13/02/2019, rendez-vous ce matin à 10h15 à l’hôpital, radio où l’on voit bien que tout est réaligné mais qu’il y a encore une légère fissure. On me retire le plâtre et l’ablation de la broche est prévue le 26/02/2019. L’hôpital me renvoie donc chez mon médecin traitant, rendez-vous à 16h00. Je lui explique tout ce qui s’est passé ainsi que la consigne de l’hôpital de me prolonger l’arrêt jusqu’au jour de l’opération, car étant chaudronnier / plieur de tôles sur machine, le médecin de l’hôpital m’a dit qu’il m’était strictement interdit de reprendre le travail avec une broche encore présente, qui peut sortir de la peau en cas de choc, coup ou port de charges conséquentes.

Voilà le problème que je rencontre : le médecin traitant m’a confirmé que je ne pouvais reprendre le travail, mais qu’il ne pouvait plus prolonger l’arrêt car il avait le droit de prescrire 6 semaines maximum. Il m’a dit de voir avec l’hôpital, mais qu’il se moquait de ce qu’ils avaient dit. Je lui ai donc demandé comment faire financièrement parlant, et il m’a dit de poser des jours de congés ou de prendre une semaine sans solde.

Quelqu’un peut m’expliquer comment faire ? Je ne comprends pas trop vers qui aller car c’est la première fois que je suis à l’arrêt. Merci beaucoup par avance.

Nicolas.

Voir la suite de la conversation sur L’Assurance maladie

Ressources

Fracture de phalange (doigt) : Combien de temps ça dure ? (Pronostic)

Comment reconnaître une fracture du scaphoïde ? (Diagnostic précis)

Références

http://guerir-vite.fr/fracture/fracture-doigt/

https://www.topsante.com/medecine/accidents-et-traumatismes/fracture/fracture-doigt-symptomes-duree-que-faire-651722

https://chirurgie-main-epaule.eu/wp-content/uploads/2019/06/arret-de-travail-fractures-main.pdf

https://avf.fr/accident-maladie-travail/maladie-professionnelle/liste-differentes-maladies-pro/accident-travail-doigts-de-la-main-taux-incapacite

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F178

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut