Tumeur du chien : détecter et traiter efficacement

Article rédigé par le 3 juillet 2023

Les tumeurs chez les chiens sont des problèmes de santé assez courants et peuvent toucher n’importe quelle race. Le chien semble être l’animal de compagnie le plus touché par les tumeurs, notamment en raison de certaines similitudes entre leur style de vie et celui des humains, comme l’alimentation. Toutefois, certaines races, telles que les Golden Retrievers, les Bouviers Bernois, et les Boxers, sont plus susceptibles de développer des tumeurs.

Les tumeurs peuvent apparaître sous forme de masses, d’excroissances et de protubérances, aussi bien sur la peau de l’animal que sur ses organes internes. Il est essentiel de détecter et de diagnostiquer ces tumeurs rapidement afin d’évaluer leur nature (bénigne ou maligne) et d’assurer un traitement adéquat pour le bien-être de l’animal. Les détails dans cet article.

Comprendre les tumeurs chez les chiens

Définition et causes

Les tumeurs chez les chiens sont des masses anormales causées par la croissance incontrôlée et anarchique de cellules. Elles peuvent être bénignes, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas cancéreuses, ou malignes, c’est-à-dire cancéreuses et capables de disséminer dans l’organisme et d’infiltrer d’autres organes.

Les causes exactes des tumeurs chez les chiens ne sont pas toujours bien comprises, mais l’âge, les facteurs génétiques et environnementaux peuvent jouer un rôle. Les chiens âgés sont plus sujets aux tumeurs malignes.

En plus du fait que les chiens de plus de 10 ans ont un risque plus élevé, la médecine vétérinaire a déterminé que s’ils sont détectés tôt, 50% des cancers peuvent être traités.

Types de tumeurs

Il existe deux types de tumeurs chez les chiens :

  1. Tumeurs bénignes : Ces tumeurs ne sont pas cancéreuses, n’envahissent pas tout l’organisme du chien et ne formant pas de métastases. Les tumeurs bénignes les plus connues chez le chien sont les fibromes, les verrues ou encore le lipome.
  2. Tumeurs malignes : Ces tumeurs sont cancéreuses, capables de disséminer dans l’organisme, infiltrer d’autres organes et former des métastases. Chez le chien, les tumeurs les plus malignes sont le Mastocytome (une tumeur cancéreuse touchant la peau ou les intestins), l’ostéosarcome (une tumeur des os) ou encore l’Hémangiosarcome (tumeur qui touche les organes vasculaires). Il existe deux sous-types de tumeurs malignes :
  • Tumeurs primaires : apparues au sein même de l’organe touché initialement.
  • Tumeurs secondaires : nées de la migration des cellules cancéreuses de la tumeur primaire et migrent par voie lymphatique ou sanguine.

Le diagnostic des tumeurs chez les chiens peut inclure des analyses sanguines, des radiographies, des échographies, une IRM ou un scanner, et d’autres biopsies. Le traitement le plus adapté au cas de l’animal malade dépendra du bilan d’extension réalisé par le vétérinaire.

Signes et symptômes

Aspects visibles

Les signes précurseurs d’un cancer chez le chien sont souvent difficiles à identifier. Cependant, les grosseurs palpées (masses anormales) sur la peau du chien en le caressant sont l’un des signes les plus courants qui alertent les propriétaires. Les plaies qui ne guérissent pas, organes déformés et saignements inhabituels (hématurie, saignements de nez, etc.) : tous ces signes peuvent indiquer une tumeur.

RECOMMANDÉ :  Soins quotidiens et hygiènes des chats : guide complet 

Un autre aspect visible est l’élargissement des ganglions, qui peut être un signe d’infection, mais aussi un indicateur de cancer. Les autres signes cliniques dépendent de la localisation de la tumeur. Les tumeurs peuvent être malignes ou bénignes, mais toutes doivent être examinées attentivement par un vétérinaire.

Comportement du chien

Le comportement d’un chien atteint d’une tumeur peut également changer. La perte de poids est l’un des symptômes les plus fréquents de cancer chez les chiens, particulièrement en cas de tumeur gastro-intestinale. Si un chien perd soudainement et rapidement du poids, sans changement d’appétit, il est essentiel de consulter un vétérinaire.

L’apathie, c’est-à-dire un manque d’énergie ou d’intérêt pour les activités habituelles, peut également être un signe de cancer chez le chien. Le chien peut sembler plus fatigué et moins enclin à jouer comme auparavant. D’autres symptômes comportementaux pourraient inclure des difficultés à manger, des problèmes respiratoires et des boiteries.

Malheureusement, il n’y a pas de symptômes caractéristiques. Aux premiers stades de la maladie, aucun symptôme n’est reconnu. Ils apparaissent au fur et à mesure que la tumeur progresse. C’est pourquoi, il est important de surveiller régulièrement la santé de votre chien et de consulter un vétérinaire en cas de changement.

Diagnostic

Examen vétérinaire

Lorsqu’un chien présente des symptômes pouvant indiquer une tumeur, il est important de consulter un vétérinaire pour un examen complet. Le vétérinaire procédera à une évaluation clinique du chien, en examinant les zones suspectes et en recherchant d’autres signes de problèmes de santé liés à la tumeur.

Tests et imagerie

Pour confirmer ou infirmer la présence d’une tumeur chez un chien, plusieurs méthodes de tests et d’imagerie sont utilisées. Parmi elles, on retrouve :

  • L’imagerie médicale : Les techniques d’imagerie médicale, notamment la radiographie, l’échographie ou le scanner, permettent de visualiser les organes internes et de détecter d’éventuelles masses.

  • Histologie et cytologie : Une fois la zone suspecte identifiée, il est indispensable de procéder à des prélèvements de tissus pour déterminer la nature de la tumeur. L‘histologie et la cytologie sont les méthodes principales pour établir un diagnostic précis.

À la suite de ces examens, le vétérinaire pourra établir un diagnostic précis et proposer un traitement adapté à la nature de la tumeur et à l’état de santé du chien. Pour offrir à votre animal les meilleures chances de réussite dans sa lutte contre la tumeur, il est essentiel de suivre les recommandations du vétérinaire.

Options de traitement

Chirurgie

La chirurgie est un traitement privilégié pour de nombreuses tumeurs chez les chiens. Elle consiste à retirer la tumeur sous anesthésie et est utile dans 90% des cas. L‘ablation de la tumeur est une option pour les tumeurs bénignes et certaines tumeurs cancéreuses, dont l’ablation est possible. Dans certains cas, les verrues sont soignées à l’aide de médicaments qui accélèrent leur résorption plutôt qu’une intervention chirurgicale.

Radiothérapie

La radiothérapie est une option de traitement pour les tumeurs bénignes et cancéreuses chez les chiens. Elle utilise des rayons X de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses et arrêter leur croissance.

La radiothérapie peut être précédée ou suivie d’autres traitements complémentaires, tels que la chirurgie ou la chimiothérapie. Elle est généralement utilisée pour les tumeurs qui ne peuvent pas être complètement éliminées. Les chiens tolèrent bien la radiothérapie.

RECOMMANDÉ :  Ostéochondrose chez le cheval : une menace pour l’avenir sportif des jeunes

Chimiothérapie

La chimiothérapie est un autre traitement courant pour les tumeurs cancéreuses chez les chiens. Elle consiste à administrer des médicaments cytotoxiques qui endommagent ou détruisent les cellules cancéreuses et ralentissent la croissance de la tumeur. Les traitements varient selon le type de tumeur et peuvent être administrés par voie veineuse ou orale.

La chimiothérapie est souvent utilisée en combinaison avec d’autres traitements, tels que la chirurgie ou la radiothérapie, et peut être une option si la tumeur s’est répandue et se retrouve dans le sang via des métastases.

Quelques tumeurs cancéreuses chez les chiens peuvent être difficiles à traiter, surtout s’ils sont diagnostiqués trop tard. L’objectif dans ce cas de figure est d’offrir aux animaux des soins palliatifs pour réduire leur douleur et les accompagner en fin de vie.

Les options de traitement pour les tumeurs chez les chiens dépendent du type et du stade de la tumeur, de l’état de santé du chien et de l’avis du vétérinaire traitant. Dans tous les cas, il est important de surveiller de près les symptômes et la progression de la tumeur, et d’échanger avec le vétérinaire pour déterminer la meilleure approche pour assurer le bien-être de votre animal de compagnie.

Prévention et gestion

Alimentation équilibrée

Lorsqu’il s’agit de prévenir les tumeurs chez les chiens, une alimentation équilibrée est essentielle pour renforcer le système immunitaire et à réduire le risque de développer des tumeurs. Il est nécessaire de fournir à votre chien une nutrition adaptée à ses besoins spécifiques. Ceci inclut une combinaison de protéines, de glucides, de lipides, de vitamines et de minéraux.

Il est également important de contrôler la consommation de calories et de maintenir un poids santé. Ceci peut réduire les risques potentiels de tumeurs chez les chiens en diminuant la pression sur leurs organes internes.

Surveillance régulière

La surveillance régulière est un autre aspect clé pour prévenir et gérer les tumeurs chez les chiens. Des visites régulières chez le vétérinaire permettent de détecter les problèmes de santé éventuels, comme les tumeurs, plus tôt. Plus tôt la maladie est détectée, meilleures sont les chances de guérison du chien, comme mentionné ici.

En outre, les propriétaires de chiens doivent être attentifs à tout changement comportemental ou physique de leur animal. Voici quelques signes à surveiller:

  • Boules ou masses sur la peau du chien
  • Diminution de l’appétit ou de l’énergie
  • Difficultés à respirer ou à avaler

En cas de détection précoce de telles anomalies, il est crucial de consulter un vétérinaire immédiatement pour un diagnostic et un traitement appropriés. Ensemble, ces deux axes – une alimentation équilibrée et une surveillance régulière – jouent un rôle important dans la prévention et la gestion des tumeurs chez les chiens.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 2 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut