Une nouvelle méthode de diagnostic précoce pour la maladie de Charcot

Article rédigé par le 6 mai 2024

Les chercheurs dans le domaine médical continuent à nous surprendre avec leur découverte.

Une nouvelle méthode de diagnostic précoce pour la maladie de Charcot vient d’être développée. Elle peut ouvrir la voie à de nouveau traitement pour cette maladie qui était jusqu’alors incurable.

Zoom sur cette avancée !

Les 4 points à retenir

  1. Une nouvelle méthode de diagnostic précoce de la maladie de Charcot vient d’être découverte.
  2. Elle utilise l’électroencéphalographie (EEG) pour identifier une signature cérébrale unique chez les patients atteints de la maladie.
  3. Cette méthode non invasive et accessible permet de diagnostiquer la maladie avant l’apparition des premiers symptômes moteurs.
  4. En plus d’un diagnostic plus précoce, les chercheurs ont découvert une piste prometteuse pour de nouveaux traitements.

La maladie de Charcot reste encore un défi médical

La sclérose latérale amyotrophique (SLA), plus communément appelée maladie de Charcot, est encore un obstacle non surmonté dans le domaine médical. Aucun traitement curatif n’a encore été découvert et les recherches se sont surtout concentrées sur le ralentissement de la progression de la maladie.

Rappelons que cette maladie dont souffrait le physicien Stephen Hawking est caractérisée par la dégénérescence progressive des neurones moteurs. Les patients perdent graduellement leur autonomie et deviennent confinés à un état de dépendance totale.

La maladie de Charcot entraîne, en effet, une paralysie croissante et conduit inévitablement au décès.

Un diagnostic jusqu’alors lent et complexe

Le diagnostic de la maladie du Charcot va parfois jusqu’à 2 ans. Le processus d’élimination des maladies aux symptômes similaires peut, en effet, s’étendre sur une durée conséquente.

C’est alors que des chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) ont découvert une méthode de diagnostic précoce de cette pathologie. L’innovation en question, publiée dans Science Translational Medecine le 13 mars 2024, ouvre la voie à un diagnostic plus rapide et plus précis.

Cette avancée peut permettre d’identifier la maladie bien avant l’apparition des premiers symptômes moteurs.

Des progrès dans la lutte contre la maladie de Charcot

Grâce à l’utilisation de l’électroencéphalographie (EEG), les chercheurs ont découvert une signature cérébrale unique chez les patients atteints de SLA. Il s’agit d’une méthode accessible et non invasive.

RECOMMANDÉ :  Traitement du vitiligo : un médicament désormais pris en charge à 100%

L’examen permettrait d’identifier un profil d’ondes cérébrales atypique pour diagnostiquer la maladie de Charcot. Les patients pourront alors bénéficier d’une prise en charge plus précoce et adaptée.

De nouvelles approches thérapeutiques en vue ?

En plus d’un diagnostic plus avancé, les résultats de recherche ont ouvert une piste vers de nouveaux traitements. Les chercheurs ont pu faire le lien entre la noradrénaline (qui est un neuromodulateur) et un symptôme clé de la maladie de Charcot.

Ils ont réussi à démontrer que l’augmentation de l’activité de ce neuromodulateur chez des souris atteintes de la maladie permet de restaurer une activité cérébrale normale. La modulation de la noradrénaline pourrait donc servir à contrer la progression du SLA.

Des travaux de recherche supplémentaires seront toutefois nécessaires pour confirmer ces résultats chez l’homme et développer des traitements concrets.

La découverte d’une nouvelle méthode de diagnostic précoce et d’une piste thérapeutique pour la maladie de Charcot représente une véritable avancée. L’espoir est de nouveau permis pour les patients et les familles confrontés à cette maladie dévastatrice.

Vous cherchez un professionnel de santé pour vous soigner ?

Notre répertoire couvre plusieurs régions et spécialités

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.  

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut