Vaccination du chat : tout savoir (explication vétérinaire)

Article rédigé par le 10 octobre 2023

Bienvenue dans le monde fascinant de la vaccination féline, où de petites piqûres jouent un rôle majeur dans la préservation de la santé de nos amis à quatre pattes. Dans cet article, explorons l’importance cruciale de la vaccination chez le chat et son impact sur leur bien-être à long terme. Prêts à plonger dans le monde des immunisations félines ?

Les 05 points à retenir de cet article

  1. La vaccination est le meilleur moyen de protéger un chat contre les maladies virales et certaines maladies d’origine bactérienne.
  2. Les chatons commencent à être vaccinés à un âge précoce, généralement vers 8 semaines, avec des rappels à intervalles réguliers.
  3. Il est essentiel de discuter avec votre vétérinaire pour élaborer un plan de vaccination adapté aux besoins spécifiques de votre chat.
  4. Les effets secondaires des vaccins chez les chats sont généralement légers.
  5. Il est essentiel de surveiller tout changement dans le comportement de votre chat après la vaccination et de consulter un vétérinaire si nécessaire.

Pourquoi la vaccination est-elle importante pour votre chat ?

Les vaccins sont des préparations qui ressemblent à des agents infectieux tels que des bactéries ou des virus, mais qui ne sont pas pathogènes, c’est-à-dire qu’ils ne provoquent pas de maladies.

Les vaccins renforcent le système immunitaire de votre chat, le protégeant ainsi contre des maladies infectieuses graves, voire mortelles. C’est pourquoi la vaccination est l’une des principales mesures de santé préventive, non seulement pour les chats, mais aussi pour tout autre animal de compagnie.

Après la vaccination, le système immunitaire est « entraîné » à reconnaître les agents infectieux en produisant des protéines appelées anticorps ou en activant des cellules spécifiques pour tuer les agents.

Lorsqu’un chat vacciné rencontre ces agents à l’avenir, il produit rapidement des anticorps et active les cellules qui reconnaissent les agents, produisant ainsi une « réponse immunitaire » qui aboutit à l’élimination de l’agent envahisseur.

Bon à savoir: les vaccins sont formidables, mais ils ne garantissent pas une protection efficace à 100 %. Même les chats vaccinés devraient limiter leur exposition aux agents infectieux en minimisant les contacts avec d’autres chats ou des environnements potentiellement dangereux.

Que faire avant la vaccination ?

Il est important d’administrer le vaccin à un animal en parfaite santé, préalablement déparasité. Il est recommandé de vermifuger votre chat 8 jours avant la date prévue pour la vaccination.

La vaccination peut constituer une légère contrainte pour l’organisme ; cependant, elle sera mieux supportée et plus efficace si l’animal est en bonne condition physique.

Pour garantir cela, votre vétérinaire effectuera un examen approfondi avant d’administrer le vaccin. N’hésitez pas à informer le vétérinaire de toute anomalie que vous auriez observée.

En règle générale, l’administration de l’injection est bien supportée. Il est à noter que certains vaccins peuvent occasionner une légère douleur, souvent liée à leur concentration. Votre vétérinaire choisit soigneusement les vaccins les plus adaptés à votre chat, même si l’animal n’est pas toujours fan de cette étape.

RECOMMANDÉ :  Compléments alimentaires pour chien : conseils vétérinaires pour un choix éclairé

Quand faire vacciner son chat ?

Les chatons sont sensibles à diverses infections en raison de leur système immunitaire immature. Il est donc très important de les vacciner au bon moment et de minimiser l’exposition aux agents infectieux, en particulier chez les chatons dont on ne connaît pas l‘historique de l’allaitement adéquat par la mère.

Bon à savoir: les vaccinations plus précoces ne sont pas efficaces car les chatons ingèrent des anticorps protecteurs bénéfiques dans le lait de leur mère au cours des premières heures suivant la naissance, mais ces anticorps interfèrent également avec leurs réponses aux vaccins.

Les chatons sont suffisamment âgés pour être vaccinés dès l’âge de 8-9 semaines. Ils recevront une première injection, puis une seconde environ 3 semaines plus tard.

Les chatons doivent ensuite être vaccinés chaque année, tout au long de leur vie, afin de maintenir leur immunité à niveau et de conserver leur protection.

Pour les chats adultes, si vous n’êtes pas sûr que votre chat ait été vacciné auparavant ou si vous savez qu’il n’a pas eu de rendez-vous de vaccination au cours des 12 derniers mois, il se peut que votre chat ait besoin de recommencer ses vaccinations avec un cycle de primovaccination, comme s’il était un chaton.

Les chats adultes peuvent commencer la primo-vaccination à tout moment, mais si vous savez que votre chat n’est pas protégé par la vaccination, la primo-vaccination doit commencer le plus tôt possible.

Attention! si le rappel n’est pas effectué dans les délais prescrits par votre vétérinaire, celui-ci sera obligé de recommencer le protocole depuis le début.

Contre quelles maladies vacciner votre chat ?

Il existe des vaccins protégeant contre plusieurs maladies, notamment le typhus, le coryza, la leucose et la rage.

Le typhus du chat

Le typhus du chat, encore appelé plus savamment « Panleucopénie infectieuse féline », est dû à un virus extrêmement contagieux et très résistant dans le milieu extérieurLa plupart du temps, la maladie est mortelle, notamment chez les jeunes chats. Le vaccin est très efficace et constitue la meilleure protection pour nos compagnons.

Ce virus très contagieux et potentiellement mortel provoque de la fièvre, des vomissements, de la diarrhée, une perte d’appétit et, dans certains cas, une mort subite. Les chatons sont particulièrement sensibles.

Bon à savoir: la désinfection du matériel et des locaux, en particulier dans les espaces partagés, jouera un rôle essentiel pour prévenir la contamination d’autres chats. L’utilisation d’eau de Javel (diluée dans un bidon de 5 à 10 litres) se révèle très efficace, à condition de respecter un temps de contact d’au moins 10 minutes avant le rinçage.

Le coryza

Il s’agit d’une maladie répandue et hautement contagieuse chez les chats de tous âges. Les symptômes chez l’animal affecté ressemblent à ceux d’une rhinopharyngite : toux, éternuements, larmoiements, perte d’appétit, et parfois des ulcères sur la langue.

Même après la guérison, le chat demeure porteur du virus responsable et peut le transmettre à d’autres félins.

Les principaux agents pathogènes sont des virus, notamment le Calicivirus et l’Herpès virus. Il est important de ne pas confondre le Coryza avec la Chlamydiose, qui se manifeste principalement par des symptômes oculaires et est provoquée par une bactérie, la Chlamydophila felis.

RECOMMANDÉ :  Otite chez le chat : d’où vient-t-elle et comment la traiter ?

La leucose

Parfois confondue à tort avec le « sida du chat« , cette maladie virale est la plus répandue chez les félins. Son niveau de contagion est extrêmement élevé, un simple contact avec un chat malade pouvant entraîner la transmission. Son évolution est graduelle, s’étalant sur plusieurs années, elle est mortelle dans pratiquement tous les cas.

Virus de la leucémie féline (FeLV) : le FeLV se propage par la salive, les sécrétions nasales, les excréments, l’urine et le lait des chats infectés. Les contacts occasionnels, les morsures et l’allaitement peuvent transmettre l’infection.

Environ 50 % des chats diagnostiqués avec le FeLV succombent à la maladie dans les deux ans et demi. Les chats infectés peuvent souffrir d‘anémie, d’immunodépression et de cancer.

Bon à savoir: la vaccination contre le FeLV est considérée comme un vaccin de base pour tous les chats âgés de moins d’un an et comme un vaccin non de base pour les chats âgés d’un an et plus qui ne risquent pas d’être exposés à des chats infectés par le FeLV ou à des chats dont le statut FeLV est inconnu.

La rage

La rage représente une menace mortelle pour votre chat. Cette maladie est provoquée par le virus de la rage, également connu sous le nom de lyssavirus ou rhabdovirus. En plus de garantir une protection efficace pour le félin, la vaccination contre la rage assure également la sécurité de son propriétaire.

L’homme risque d’être infecté s’il est mordu par un animal infecté ou si la salive d’un animal infecté entre en contact avec une plaie ouverte.

La rage est systématiquement mortelle une fois que les symptômes se développent. Selon l’OMS, avec un taux de mortalité de presque 100 % chez l’humain comme chez l’animal, la rage reste une menace au niveau mondial. Elle tue près de 59 000 personnes par an.

Bon à savoir: si vous envisagez d’emmener votre chat en vacances à l’étranger, la vaccination antirabique est une obligation. Il est recommandé de commencer la vaccination dès l’âge de 12 semaines, avec des rappels nécessaires tous les ans.

Y a-t-il des effets secondaires à surveiller après la vaccination d’un chat ?

La plupart des chats ne manifestent aucun effet secondaire après la vaccination. Si toutefois votre chat présente une réaction, elle est généralement mineure et de courte durée.

Tout de même, il est important de surveiller les symptômes suivants, pouvant indiquer des réactions négatives à la vaccination :

  • Fièvre
  • Forte léthargie
  • Perte d’appétit
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Gonflement et rougeur au niveau du point d’injection
  • Boiterie

Les vaccins pour chats offrent des avantages considérables par rapport aux risques associés. Ils ont été des sauveurs de nombreuses vies félines et occupent une place cruciale dans la prévention des maladies infectieuses chez les chats. Comme pour toute intervention médicale, il subsiste un faible risque d’effets secondaires indésirables, généralement bien inférieur aux dangers posés par la maladie elle-même.

Références

https://www.chvpommery.fr/wp-content/uploads/2021/01/vaccination_chats.pdf

https://www.zooplus.be/magazine/chat/sante-et-bien-etre-du-chat/lessentiel-des-vaccins-pour-chat-et-pour-chaton

https://www.clinique-veterinaire-desmettre-fath.fr/conseils/calendrier-vaccinal-chat/

https://www.rauanimalhospital.com/services/cats/vaccinations

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut