Varices : options chirurgicales pour les guérir (varicectomie)

Article rédigé par le 12 avril 2024

Les varices sont les manifestations les plus fréquentes des insuffisances veineuses. Il s’agit d’une dilatation tortueuse des veines induisant des complications graves telles qu’une stase veineuse ou des ulcères de jambes.

Cependant, il existe une solution efficace pour traiter la pathologie et corriger les gênes esthétiques : la varicectomie. L’intervention consiste à retirer les varices et soulager les symptômes.

Dans cet article rédigé par une professionnelle de santé, nous explorerons en détail ce qu’est la varicectomie, comment elle est réalisée, à quoi s’attendre pendant et après la procédure, ainsi que les bénéfices qu’elle peut apporter.

Les points 5 points essentiels à retenir

1.       La varicectomie est une intervention pour enlever les varices très douloureuses et à risque de complications graves.

2.       Les facteurs impliqués au développement des varices sont nombreux.

3.       Les varices se forment par stagnation du sang veineux au niveau des jambes.

4.       L’opération des varices n’est pas indiquée en première intention.

5.       On peut traiter les varices par une thérapie non invasive et par une chirurgie proprement dite.

Comment se forment les varices ?

La circulation sanguine est formée par une voie artérielle et un retour veineux. Les veines, ce sont les vaisseaux qui transportent le sang moins oxygéné et elles remontent depuis les membres inférieurs vers le cœur.

Les veines des jambes sont équipées de valves qui assurent le retour efficace du sang en empêchant qu’il ne reflue vers le bas. Lorsque ces valves deviennent faibles ou dysfonctionnelles, le sang peut s’accumuler, provoquant une pression dans les vaisseaux.

C’est le début de la formation des varices. Cette dysfonction peut être causée par plusieurs facteurs notamment :

  • Hérédité

Les antécédents familiaux ou les prédispositions génétiques de varices peuvent augmenter le risque de les développer.

  • Âge

Le risque de varices augmente avec l’âge en raison de la perte d’élasticité des parois des vaisseaux sanguins.

  • Genre

Les femmes sont plus susceptibles de développer des varices que les hommes, en partie en raison des changements hormonaux associés à la grossesse et à la ménopause. 

  • Obésité

Le surpoids exerce une pression supplémentaire sur les veines, favorisant ainsi la formation des varices.

  • Mode de vie

Une position debout ou assise prolongée, un manque d’activité physique, et le port de vêtements serrés peuvent également contribuer au développement des varices.

Une étude récente réalisée par Batoulle Saleh sur la prévention et traitement des varices a montré qu’une activité physique adaptée régulière constitue le meilleur moyen d’éviter leur formation.

Les varices : symptômes

Les symptômes peuvent varier en fonction de la gravité des varices et des circonstances de survenue. Les signes sont visibles et palpables tels que :

  • Des veines visiblement dilatées et sinueuses sur les jambes
  • Une sensation de lourdeur, de douleur dans les jambes, surtout après une position debout prolongée
  • Des crampes musculaires
  • Des démangeaisons autour des veines affectées
  • Un gonflement des chevilles et des pieds
  • Une apparition de petites veines dilatées proches de la surface de la peau

Important : les dilatations veineuses peuvent être très inconfortables et inesthétiques. Elles sont souvent la source d’une vraie gêne sociale.

Varicectomie : définition et indications

Le traitement chirurgical pour retirer les varices peut être envisagé pour soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie. Cependant, l’opération n’est pas toujours proposée en premier lieu.

La chirurgie des varices est indiquée dans les cas suivants :

Exagération des symptômes

Une varicectomie est généralement recommandée lorsque les varices sont très douloureuses, ou si elles provoquent des crampes, voire des démangeaisons. Elle est également recommandée si vous ressentez une lourdeur ou un inconfort dans les jambes.

Stade compliqué

La chirurgie est indiquée en cas de complications liées aux varices, telles que des ulcères veineux (plaies ouvertes sur la peau), des saignements, ou une inflammation chronique de la peau autour des varices.

RECOMMANDÉ :  Cholécystectomie : guide complet

Motif esthétique

Vous pouvez également envisager une varicectomie pour des raisons esthétiques. Selon vos besoins pour améliorer l’apparence de vos jambes en éliminant les varices trop visibles.

Alternatives à la chirurgie

Il existe plusieurs alternatives non chirurgicales pour le traitement des varices, en particulier lorsque les varices ne sont pas sévères. D’autant plus que la chirurgie proprement dite n’est indiquée qu’en dernier recours.

Ces techniques moins invasives sont :

Sclérothérapie

La sclérothérapie est souvent utilisée pour traiter les petites varices non compliquées.

C’est une procédure non chirurgicale dans laquelle un produit chimique est injecté directement dans les varices. Ce qui va provoquer une irritation de la paroi interne de la veine, entraînant sa fermeture et son absorption par le corps.

Traitement au laser

Il s’agit d’une technique qui utilise la chaleur générée par un laser pour fermer les varices. Le laser est dirigé vers la veine, ce qui induit sa coagulation et sa fermeture. Ce traitement est généralement efficace pour les varices de petite à moyenne taille.

Traitement par radiofréquence

Cette méthode utilise des ondes radio pour chauffer et fermer les varices. Une petite sonde est insérée dans la veine, et l’énergie radiofréquence est appliquée pour sceller la veine. Le traitement est souvent utilisé pour les varices de plus grande taille.

Bon à savoir : il est possible de combiner ces approches pour obtenir de meilleurs résultats.

Varicectomie : chirurgie pour traiter les varices

Avant de procéder à la chirurgie, vous serez évalué par le chirurgien vasculaire ou le phlébologue en charge. Vous serez notifié des raisons et des bénéfices de l’intervention, mais également des complications éventuelles.

Puisqu’il s’agit d’une technique invasive, des préparations au préalable sont indiquées pour déterminer les modalités pour l’opération.

Préparations à l’intervention

Vous serez pris en charge par votre anesthésiste pour une consultation préanesthésique.

Cette consultation préopératoire se portera sur vos antécédents médicaux ou chirurgicaux, d’éventuelles allergies ou d’autres maladies associées.

Pour s’assurer du bon déroulement de votre opération, des tests peuvent être effectués pour évaluer la circulation du sang dans les jambes et déterminer l’emplacement des varices à traiter :

Échographie Doppler

C’est l’un des tests les plus importants pour évaluer la circulation sanguine dans les veines au niveau des jambes. Elle utilise des ondes sonores pour créer des images en temps réel des veines et des valves.

Cet examen permet de détecter les varices, d’évaluer le flux sanguin, de localiser les zones de reflux veineux, et de déterminer l’étendue des varices.

Phlébographie

C’est un examen radiologique plus invasif qui peut être réalisé pour obtenir des images détaillées des veines des jambes. On injecte un produit de contraste dans la veine puis des clichés radiographiques sont pris pour détecter les varices.

IRM veineuse

L’imagerie par résonance magnétique veineuse peut être utilisée pour visualiser les varices, avec plus de précision. Elle est indiquée en cas de varices complexes ou lorsque les autres examens ne fournissent pas des informations suffisamment précises.

Déroulement de la procédure

La varicectomie peut se réaliser sous anesthésie locale, en péridurale ou même sous anesthésie générale selon l’avis de l’anesthésiste en charge.

Il existe plusieurs types de chirurgies utilisées pour traiter les dilatations veineuses, en fonction de votre état de santé et de la gravité de vos varices :

Phlébectomie

C’est une chirurgie qui consiste à enlever directement les varices à travers de petites incisions cutanées. Le chirurgien y retire les varices à l’aide d’un petit crochet.

Cette méthode est généralement utilisée pour les varices plus importantes ou pour celles situées près de la surface de la peau.

Chirurgie de « stripping veineux »

Par cette technique, la veine saphène (une des veines superficielles de la jambe) est enlevée à l’aide d’une sonde ou d’un cathéter introduit dans le vaisseau. Cette méthode est utilisée lorsque la veine saphène est impliquée dans les varices.

Chirurgie de pontage veineux

C’est une intervention utilisée dans les cas où le système veineux profond est endommagé et ne peut plus transporter efficacement le sang. Un pontage veineux est créé pour contourner la zone lésée et rétablir une circulation sanguine normale.

RECOMMANDÉ :  Anesthésie générale : tout savoir (guide complet)

Soins postopératoires

Les soins après une varicectomie visent à favoriser la guérison des incisions, réduire les complications potentielles. La réalisation de ces soins est à respecter pour assurer un rétablissement optimal :

  •       Pansements et soins de plaie : il est important de garder la zone des incisions propre et sèche pour prévenir les infections.
  •         Compression : Portez des bas de compression ou des bandages compressifs selon les recommandations de votre chirurgien pour réduire le gonflement et favoriser une cicatrisation.
  •         Médicaments : prenez correctement les analgésiques prescrits pour gérer les douleurs.

Important : Assurez-vous de suivre les rendez-vous de suivi avec votre chirurgien pour évaluer votre progression de récupération.

Chirurgie des varices : récupération et convalescence

Les premiers jours après la varicectomie sont souvent caractérisés par une période de repos relatif. Vous pourrez ressentir un certain niveau d’inconfort ou de douleurs, prenez vos antalgiques.

Entre la deuxième semaine et le premier mois postopératoire, vous allez commencer à ressentir des améliorations comme la diminution du gonflement et de la douleur.

La récupération complète se fera au cours des trois mois qui suivent l’opération. À ce stade, vous pourriez reprendre progressivement vos activités habituelles.

Avis du professionnel (conseils et préventions)

Après une varicectomie, il est recommandé de ne pas pratiquer des sports excessifs. Vous pouvez reprendre vos activités physiques de manière graduée.

Malgré la chirurgie, il est possible que de nouvelles varices se développent dans le futur, en particulier si les facteurs de risque ne sont pas pris en charge.

Vous devez privilégier une alimentation équilibrée, une bonne hydratation et pratiquer une activité physique régulière. Diminuez la consommation excessive d’alcool, et prenez soin de votre corps.

Risques et complications postopératoires

Las complications de la varicectomie sont généralement liées aux infections de la plaie opératoire, les risques majeurs incluent :

  • Une douleur et un inconfort au niveau des jambes, qui sont des symptômes courants
  • Un hématome (accumulation de sang sous la peau) ou un saignement excessif peuvent survenir au niveau des incisions.
  • Une infection des incisions est rare, mais possible, avec des signes tels qu’une rougeur, une chaleur, voire un écoulement de pus.
  • Une des rares complications après la varicectomie est la survenue d’une thrombose veineuse profonde (caillot sanguin dans les veines profondes). Cette pathologie se manifeste par un gonflement généralisé, une douleur et une rougeur au niveau de la jambe.

Quand consulter ?

Avant tout, vous devez consulter dès que vous ressentez une lourdeur au niveau de vos jambes, ou quand les veines à ce niveau commencent à être visibles. Vous serez adressé à un spécialiste (phlébologue) qui posera le diagnostic et l’état de vos varices.

Par contre, si vous avez déjà subi une varicectomie, vous devez reconnaître les signes suivants :

  • Douleur intense ou persistante le long du trajet veineux
  • Gonflement excessif sur les jambes qui pourraient s’accompagner de chaleur, ou de rougeur
  • Saignement anormal au niveau des incisions
  • Nouvelles varices ou récidive des premiers symptômes
  • Engourdissement ou picotements persistants

Si vous présentez un de ces signes, n’attendez pas et notifiez directement votre médecin traitant, ou si vous cherchez un médecin dans votre région, consultez notre répertoire.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut