Vermifuge chez le chiot : Guide complet

Article rédigé par le 26 janvier 2024

Dès les premiers jours, le chiot est exposé à des parasites tels que les vers ascarides, pouvant causer divers problèmes comme un retard de croissance, des vomissements, des troubles digestifs, une diminution de la vitalité. Ces parasites peuvent également atteindre des organes vitaux, provoquant des conséquences graves.

La vermifugation chez le chiot est une étape cruciale pour assurer sa santé et son bien-être. Cette pratique régulière vise à prévenir et traiter les infestations parasitaires, offrant ainsi une protection essentielle contre les vers intestinaux.

Elle contribue aussi à maintenir la croissance normale du chiot, à prévenir les symptômes indésirables liés aux parasites, et à garantir un développement optimal.

En protégeant le chiot contre ces parasites dès son plus jeune âge, on favorise une transition saine vers la vie adulte, avec une santé digestive renforcée. Lisez cet article rédigé par une vétérinaire pour en savoir plus.

05 Points clés de cet article

  1. La vermifugation aide à prévenir et traiter les infections parasitaires, favorisant ainsi une croissance saine et un développement optimal pour le chiot.
  2. Les chiots sont vulnérables aux vers intestinaux, perturbant leur croissance en les privant de nutriments essentiels. Certains chiens infestés ne présentent aucun symptôme.
  3. La première vermifugation chez le chiot se fait vers deux semaines, puis toutes les deux semaines jusqu’à trois mois, avec une réduction à une fois par mois jusqu’à six mois.
  4. Les vermifuges pour chiots existent sous différentes formes : Des comprimés, des pipettes, des seringues buccales et des injections.
  5. L’administration du vermifuge ne provoque aucun effet indésirable chez la plupart des chiens, mais chez certains, des selles molles ou une diarrhée peuvent survenir en fonction du degré d’infestation par les vers.

Qu’est-ce que la vermifugation du chiot ?

La vermifugation consiste à administrer un vermifuge à son chiot pour lutter contre les parasites intestinaux. Il est crucial de le faire régulièrement, en tenant compte de l’âge et de l’environnement du chien.

Vermifuger son chiot une seule fois ne suffit pas, car il peut être exposé aux parasites dès son jeune âge, via la mère ou l’environnement extérieur. L’hygiène est également essentielle pour éliminer les œufs et larves.

En effet, les vermifuges aident à prévenir les vers ronds et plats, qui peuvent causer des problèmes tels que vomissements, diarrhées, toux, poil terne et changements de comportement chez les chiens.

  • Les antiparasitaires internes, communément appelés vermifuges, peuvent être employés à titre préventif ou curatif contre divers parasites tels que les vers plats, les vers ronds, et les protozoaires (parasites unicellulaires tels que la Giardiose ou la Coccidiose).

Pourquoi vermifuger son chiot ?

Vermifuger son chien est crucial pour prévenir les maladies liées aux vers intestinaux, maintenir la santé de l’animal, éviter la transmission de parasites à l’homme, assurer l’efficacité des vaccinations et favoriser le bien-être global de votre compagnon.

Vermifuger régulièrement les chiens qui passent beaucoup de temps à l’extérieur, vivent dans des régions où les vers sont plus répandus, ou ont un système immunitaire affaibli est crucial pour les protéger contre les parasites.

Qu’il soit parasité ou non, donner un vermifuge à votre chien doit être une habitude régulière pour préserver sa santé et celle de votre entourage, car les vers peuvent aussi affecter les humains, causant des maladies graves appelées zoonoses.

Les enfants, femmes enceintes, personnes âgées ou fragiles sont particulièrement à risque. La transmission se fait par voie orale, donc il est essentiel de se laver les mains et celles des enfants après tout contact avec le chien ou son environnement pour réduire les risques de contamination.

RECOMMANDÉ :  Allergie chez le chien: Tout savoir 

La vermifugation des chiens revêt donc une importance cruciale pour la santé publique, car ces parasites peuvent constituer une menace pour la santé humaine. L’étude menée par Farmer A. et al., publiée en 2017, indique qu’au moins 5 % des individus ont été en contact avec des ascaris*.

Si votre chiot n’est pas vermifugé lors de sa première vaccination ou des rappels, et qu’il attrape des parasites, cela peut rendre la vaccination moins efficace. Les parasites occupent le système immunitaire, ce qui diminue l’efficacité attendue de la vaccination.

Quand vermifuger son chiot ?

Les chiots peuvent contracter des vers en raison d’une possible infection de l’utérus de leur mère, et les larves de vers peuvent également atteindre leur tube digestif par le lait maternel. Donc, il est généralement recommandé de commencer la vermifugation d’un chiot dès l’âge de deux semaines.

Les traitements vermifuges doivent être répétés toutes les deux semaines jusqu’à ce que le chiot atteigne l’âge de deux mois.

Après cela, la fréquence peut être réduite à une fois par mois jusqu’à l’âge de six mois. Cependant, les recommandations exactes peuvent varier en fonction du produit spécifique utilisé et des conseils de votre vétérinaire.

Si vous adoptez un chiot vers l’âge de 2 à 3 mois, vermifugez-le dès son arrivée, car il peut hériter d’ascaris de sa mère. Administrez un vermifuge mensuel jusqu’à l’âge de 6 mois, puis réduisez la fréquence à une fois tous les 3 mois.

Il est toujours préférable de consulter votre vétérinaire pour établir un plan de vermifugation adapté aux besoins spécifiques de votre chiot en fonction de son état de santé et de son environnement.

Tableau récapitulatif de la vermifugation du chiot

Age Fréquence de la vermifugation
De 2 semaines à 2 moisTous les 2 semaines
De 2 à 6 moisTous les mois
 A partir de 6 mois3 fois par an
source
Bon à savoir : Les chiennes qui se reproduisent peuvent transmettre des parasites à leur portée pendant la gestation et l'allaitement.

Il est donc conseillé de les vermifuger quelques jours avant la saillie, puis deux semaines avant la date prévue de la mise bas, et enfin deux semaines après la naissance.

Formes de vermifuges pour chiot

Les vermifuges pour chiens sont des médicaments qui aident à éliminer les vers du système digestif de votre animal. Ils peuvent prendre différentes formes :

  • Comprimés : Ce sont de petits comprimés que vous pouvez donner directement à votre chien en les plaçant dans sa gorge ou en les cachant dans sa nourriture.

Aucun produit trouvé.

  • Pipette : Vous appliquez cette solution directement sur la peau du cou de votre chien. C’est pratique si votre animal n’aime pas avaler des médicaments.
  • Seringue buccale : Elle est graduée et contient une solution que vous administrez directement dans la bouche de votre chien. C’est souvent utilisé pour les chiots.
  • Injection : Elle est réservée aux cas d’infestations graves, utilisent le même principe actif que les comprimés ou les pipettes, mais en quantités moindres, réduisant ainsi les risques d’effets secondaires. Cette injection est exclusivement réalisées par des vétérinaires.

La plupart des vermifuges agissent contre différents types de vers, mais certains, comme les seringues, peuvent être plus spécifiques.

  • Il est important de noter que ces traitements n’ont d’effet que pendant la période où ils sont administrés, et ils doivent donc être renouvelés régulièrement.

Quelles sont les critères du choix d’un vermifuge pour chien ?

Les critères de choix d’un vermifuge pour chien incluent le poids, le type de parasites visés, la forme du médicament et la fréquence d’administration.

Race du chien

Le choix d’un vermifuge peut dépendre de la race du chien. En effet, chaque race peut avoir des prédispositions ou des sensibilités particulières à certains parasites. Il est recommandé de consulter un vétérinaire pour déterminer le vermifuge le mieux adapté à la race spécifique de votre chien, en tenant compte de ses besoins individuels et de son environnement.

RECOMMANDÉ :  Chien qui tousse : causes et solutions à connaître

Certains chiens, comme les Colleys et races apparentées, peuvent nécessiter une attention particulière en raison de leur sensibilité génétique à certaines molécules présentes dans les vermifuges.

Âge de l’animal de compagnie

Une attention particulière est nécessaire lors de deux périodes spécifiques : les chiots et les chiens adultes, car ces stades de vie les rendent plus vulnérables à l’accumulation de parasites, en raison du développement incomplet de leur système immunitaire. Un traitement efficace est donc essentiel pour éliminer ces parasites.

Les chiots bien nourris sont moins susceptibles de souffrir autant, ce qui justifie une approche préventive avec des vermifuges administrés tous les 6 mois. En assurant cette protection tout au long de leur vie, les chiens réduisent les risques d’accumulation d’agents nuisibles à l’âge adulte.

Type de produit

Il existe deux principaux types de vermifuges selon les tests : les antiparasitaires pour les maladies internes comme les vers, les larves, et les parasites affectant le tube digestif, ainsi que les traitements pour les parasites externes tels que les puces et les tiques.

Il est important de les administrer en fonction des besoins spécifiques de l’animal, mais évitez de donner les deux traitements simultanément sans consulter un vétérinaire.

Format du produit

Les vermifuges pour chiens se déclinent en versions naturelles ou commerciales. Les alternatives écologiques sont recommandées en premier lieu pour éviter des réactions négatives chez les animaux.

Cependant, dans des cas graves, l’utilisation de comprimés avec additifs chimiques peut être nécessaire, souvent à un coût moindre.

Existe-t-il des effets secondaires ? 

Un vermifuge n’entraîne généralement pas de malaise chez le chien, contrairement à une idée fausse persistante. Cependant, comme tout médicament, des effets secondaires peuvent varier d’un individu à l’autre.

De nombreux chiens ne présentent aucun effet indésirable après le traitement, cependant chez certains, on peut observer des selles molles ou même une diarrhée en fonction du degré d’infestation par les vers.

Il est recommandé d’administrer le vermifuge à votre chien de préférence à jeun et non le même jour qu’un rappel de vaccin. Consultez votre vétérinaire ou son équipe pour des conseils sur la meilleure manière d’administrer le vermifuge.

Quand consulter un vétérinaire ?

Consultez votre vétérinaire dès les premières semaines de vie de votre chiot pour établir un plan de vermifugation. La première vermifugation se fait vers deux semaines, puis toutes les deux semaines jusqu’à trois mois, avec une réduction de la fréquence à une fois par mois jusqu’à six mois.

En dehors de ces périodes et en cas de symptômes tels que vomissements, diarrhée, perte de poids, ou présence de vers dans les selles, consultez également le vétérinaire pour des conseils adaptés.

Si vous recherchez un vétérinaire dans votre région, consultez notre répertoire.

Coûts des vermifuges et analyses des selles

Le prix d’administration d’un vermifuge pour chiot varie entre 7 et 15 €, en fonction de la marque et du poids de l’animal.

Les analyses fécales, qui coûtent entre 15 et 30 euros, offrent l’avantage d’éviter une exposition médicamenteuse inutile à l’organisme de votre chien.

Références

Articles et ressources dans la création de cet article

https://loreandscience.fr/vermifuge-chien-protection-sante-animal/

https://www.biocanina.com/tout-savoir-sur-la-vermifugation

https://www.zoomalia.com/blog/article/vermifuge-chiot-7-bons-gestes.html#:~:text=Quand%20doit%2Don%20vermifuger%20les,vermifug%C3%A9s%20tous%20les%203%20mois.

https://www.auberdog.com/blog/chiens/conseil/vermifuge-chiot-comment-vermifuger-un-chiot-186

https://www.purina.fr/articles/chien/sante/vermifuge/vermifuger-chiot

https://www.direct-vet.fr/comprimes-chien/drontal-vermifuge-pour-chiens.html#:~:text=Le%20vermifuge%20Drontal%20pour%20chien,faire%20jeuner%20votre%20chien%20auparavant.

https://www.petsathome.com/shop/en/pets/dog/flea-tick-and-wormers/dog-wormers

*Farmer A, Beltran T, Choi YS. Prévalence de l’infection par Toxocara species aux États-Unis : Résultats de l’enquête nationale sur la santé et la nutrition, 2011-2014. PLoS Negl Trop Dis 2017 ; 31 ; 11 : e0005818.

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut