Verrue chez le chien : Causes et traitement (tout savoir)

Article rédigé par le 20 janvier 2024

Comme les humains, les chiens peuvent avoir de petites verrues qui préoccupent souvent les propriétaires attentifs à leurs animaux de compagnie.

Ces petites excroissances cutanées, aussi appelées papillomes, peuvent toucher tous les chiens, quels que soient leur âge, leur race ou leur sexe.

Les chiens dont le système immunitaire est affaibli ont plus de chances d’attraper des papillomes à cause d’un virus. Ce problème est courant chez les jeunes chiens de moins de quatre ans.

Bien que les verrues chez les chiens ne sont généralement pas graves, il est important de les surveiller avec l’aide d’un vétérinaire, car elles peuvent parfois être confondues avec des problèmes de peau plus sérieux. Lisez cet article rédigé par une vétérinaire pour en savoir plus.

05 Points clés de cet article

  1. Les chiens peuvent développer des verrues, également appelées papillomes, de manière similaire aux humains.
  2. Différents types incluent les verrues, des tumeurs graisseuses généralement bénignes, fréquentes chez les chiens âgés, surtout ceux en surpoids.
  3. Certains chiens sont plus susceptibles, en particulier les jeunes, de développer des papillomes oraux ou buccaux, notamment des races telles que le golden retriever, le boxer, le husky, etc.
  4. En cas de verrue persistante, en augmentation de taille ou présentant des changements, une consultation vétérinaire est recommandée pour un diagnostic précis.
  5. La cryothérapie, consistant à brûler la verrue avec de l’azote liquide ou de l’argon, est une option lorsque l’anesthésie complète du chien n’est pas recommandée.

Que ce qu’une verrue chez le chien ?

Les verrues, également connues sous le nom de papillomes, sont de petites tumeurs cutanées bénignes se manifestant généralement sous la forme de petites excroissances.

La plupart ont un diamètre inférieur à 0,5 pouce et une surface rugueuse, similaire à une verrue humaine. Parfois, elles peuvent être allongées avec une base étroite.

Bien que leur apparence puisse être préoccupante, ces verrues sont généralement sans danger pour la santé globale de votre chien.

En effet, tous les chiens peuvent développer des verrues, mais certains sont plus à risque de contracter le Papilloma virus canin. Cela inclut les chiens âgés, les jeunes chiens, les chiens obèses, les mâles et ceux qui ont des problèmes de santé.

Les différentes catégories de verrues chez le chien

Chez les chiens, les verrues peuvent être regroupées en différentes catégories en fonction de leur origine et de leurs caractéristiques. Voici quelques catégories courantes de verrues chez les chiens :

  • Papillomes viraux :Les verrues causées par des virus, appelées papillomatose canine, sont généralement observées chez les jeunes chiens de moins de deux ans.

Cette maladie résulte de l’infection par divers parvovirus canins tels que le CPV-1. La souche CPV-1 est souvent associée aux verrues, surtout dans la région buccale, tandis que le CPV-2 peut être lié à des lésions cutanées.

Ces verrues peuvent apparaître dans la bouche, les yeux ou le nez du chiot. En général, elles disparaissent d’elles-mêmes en quelques semaines, et les chiots développent une immunité durable contre le virus.

Les chiens contractent ces virus par un contact direct, comme le contact nasal ou buccal avec d’autres chiens, ou par un contact indirect, comme jouer avec un jouet infecté.

RECOMMANDÉ :  Chat maigre : causes possibles (quand s’inquiéter ?)

Il semble également que certaines races, comme les jeunes Golden Retrievers, Boxers et Huskys, soient plus susceptibles de développer des verrues que d’autres.

  • Il est important de noter que les humains ne peuvent pas attraper ces virus canins, car ils sont très spécifiques. Par conséquent, la transmission de ces verrues entre chiens ne pose pas de risque pour les propriétaires.
  • Verrues liées à l’âge : Certaines verrues peuvent se former chez les chiens plus âgés, souvent considérées comme des verrues de vieillesse. Elles sont plus fréquentes chez certaines races, telles que le Cocker Spaniel et le Kerry Blue Terrier.
Bon à savoir : Les chiens de plus de cinq ans peuvent développer des masses cutanées de 5 à 25 mm ressemblant à des verrues, pouvant apparaître n'importe où sur leur corps.

Souvent appelées "verrues de chien", elles sont en réalité des tumeurs bénignes des glandes sébacées, appelées adénomes des glandes sébacées.

Comment reconnaître les verrues chez le chien ?

Il est important de repérer rapidement les verrues chez un chien pour pouvoir les traiter efficacement. Les signes distinctifs des papillomes chez le chien sont assez reconnaissables :

  • Les verrues peuvent ressembler à un chou-fleur, mais parfois elles sont plates.
  • Elles peuvent avoir une couleur noire, marron, blanche ou rosée.
  • Elles peuvent apparaître sur la peau (surtout dans d’anciennes blessures) ou dans la bouche, parfois même sur la paupière.
  • Une verrue peut être seule ou se développer en grand nombre.

Même si les verrues ne provoquent pas toujours des démangeaisons, elles peuvent parfois gêner le déplacement ou l’alimentation du chien, et parfois être douloureuses, surtout si elles sont dans la bouche.

En règle générale, il est recommandé de consulter un vétérinaire dès que vous repérez une bosse ou une masse inhabituelle sur la peau ou dans la bouche de votre chien.

Quand consulter un vétérinaire ?

Si la verrue ne disparaît pas avec le temps ou si elle semble grossir, il est important de demander l’aide d’un vétérinaire.

De plus, si vous observez des signes tels qu’une rougeur prononcée, un gonflement important, un écoulement inhabituel ou si la zone touchée devient douloureuse ou provoque des démangeaisons, il est recommandé d’agir rapidement en consultant un vétérinaire. Cela contribuera à garantir la santé et le bien-être de votre animal.

Si vous recherchez un vétérinaire dans votre région, consultez notre répertoire.

Diagnostic d’une verrue chez le chien

Le diagnostic d’une verrue chez le chien peut être établi par un vétérinaire lors d’un examen clinique. Les caractéristiques typiques des verrues, telles que leur apparence, leur couleur, leur emplacement et leur texture, permettent souvent au vétérinaire de les identifier visuellement.

Dans certains cas, des tests supplémentaires tels qu’une biopsie peuvent être réalisés pour confirmer le diagnostic et déterminer la nature de la tumeur cutanée.

Le vétérinaire évaluera également d’autres facteurs tels que la santé générale du chien et son historique médical pour assurer un diagnostic précis.

  • La biopsie peut consister à retirer complètement la tumeur si elle est bien délimitée et de petite taille, ou à prélever un fragment de tissu en excisant la surface de la tumeur. Le fragment prélevé est ensuite examiné au microscope dans un laboratoire d’histologie pour préciser le type de tumeur (papillome, adénome sébacé, etc.) et déterminer si la tumeur est cancéreuse.

En cas de tumeur maligne, l’histologie permet de déterminer le grade (le développement rapide ou lent de la tumeur) et le stade (l’avancée du cancer et la formation de métastases).

RECOMMANDÉ :  Cheval Paint Horse : un cheval de couleur et de caractère

Options de traitement des verrues chez le chien

Divers traitements peuvent être envisagés pour éliminer une verrue chez le chien, notamment la chirurgie, la cryothérapie et l’utilisation de médicaments topiques ou d’autres approches spécifiques recommandées par un vétérinaire en fonction de la nature et de l’emplacement de la verrue.

  • La chirurgie d’exérèse, une intervention simple, est utilisée pour enlever les verrues chez le chien. Cette procédure permet ensuite l’analyse de la verrue, surtout lorsqu’il existe une confusion possible avec une tumeur. Selon le chien, le vétérinaire peut choisir d’opérer sous anesthésie locale ou générale.
  • La cryothérapie, similaire à un traitement humain, implique la brûlure de la verrue avec de l’azote liquide ou de l’argon. Ce traitement est préféré lorsque l’anesthésie du chien est déconseillée. Bien que le vétérinaire puisse brûler la verrue, il applique toujours un anesthésiant local pour minimiser l’inconfort. Plusieurs séances peuvent être nécessaires pour éliminer complètement une verrue.
  • Des traitements locaux à base d’acide salicylique, d’huiles essentielles ou de pommades immunomodulatrices peuvent être prescrits par le vétérinaire en cas de verrues bénignes.
  • Des traitements oraux, tels que des antibiotiques en cas d’infection, peuvent être administrés au chien.

Certaines molécules ont montré une certaine efficacité dans le traitement des dermatoses causées par les papillomavirus. L’azithromycine, un antibiotique, semble présenter une action antivirale.

Selon une étude publiée le 8 juillet 2008 par Buǧrahan Bekir et al., l’azithromycine a été démontrée comme une option thérapeutique efficace, bien tolérée pour le traitement de la papillomatose chez le chien.

  • Parfois, des traitements homéopathiques sont proposés, tels que l’utilisation d’huile de ricin (qui adoucit et réduit l’irritation de la verrue), la prise de Thuja par voie orale, ou l’application de vinaigre de cidre.
Bon à savoir : Dans les cas graves de papillomatose virale, le vétérinaire peut utiliser des auto-vaccins. Il prélève des papillomes, les envoie à un laboratoire spécialisé pour créer un vaccin ciblé contre le virus responsable de la maladie.

Souvent, les verrues chez les chiens ont un pronostic favorable, et les papillomes chez les jeunes chiens ont tendance à guérir spontanément.

Prévention des papillomes viraux chez les chiens

Vous pouvez contribuer à minimiser le risque de transmission des verrues chez votre chien en suivant certaines mesures préventives. Pour éviter que votre chien ne contracte des verrues, suivez ces recommandations :

  1. Éviter le contact avec des chiots affectés : Pour prévenir l’infection par le papillomavirus, évitez que votre chien entre en contact avec des chiots atteints de verrues. Cependant, dans certaines situations, comme la cohabitation avec un autre chien présentant des verrues, des mesures d’hygiène strictes sont essentielles. Idéalement, gardez les jouets et les gamelles de votre chien séparés ou nettoyez-les fréquemment.
  2. Renforcer le système immunitaire : Un système immunitaire affaibli rend votre chien plus susceptible de développer des verrues. Assurez-vous de nourrir votre chien de manière appropriée à sa race et effectuez des contrôles de santé réguliers chez le vétérinaire pour maintenir sa vitalité.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article

https://fr.yummypets.com/mag/2018/11/07/121220/verrues-chez-chien-traiter

https://www.zooplus.fr/magazine/chien/sante-et-bien-etre-du-chien/verrue-chez-le-chien#1690546825783-f7347cc4-7641

https://catedog.com/chien/03-sante-chien/16-maladies-de-peau-chien/verrues-chez-le-chien/

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut