Voyager avec son chien : conseils pratiques du vétérinaire

Article rédigé par le 24 octobre 2023

Vous aimez voyager et vous ne concevez pas de partir sans votre fidèle compagnon à quatre pattes ? Vous avez raison, voyager avec son chien est une opportunité unique de renforcer votre lien, de découvrir de nouveaux horizons et de vivre des aventures inoubliables. 

Mais voyager avec son chien n’est pas une simple formalité. Il faut prendre en compte de nombreux aspects, comme les documents nécessaires, le moyen de transport, la destination, le logement, la santé et le bien-être du chien.

Pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions et que votre chien s’épanouisse autant que vous, il est essentiel de bien vous informer et de suivre les conseils d’un vétérinaire. Dans cet article, nous vous donnons quelques astuces pratiques pour voyager avec votre chien.

Voyager avec son chien : les 6 points à retenir

  • 1. Vous devez vous munir d’un passeport pour animal de compagnie délivré par votre vétérinaire et d’un certificat sanitaire pour votre chien
  • 2. Vous devez respecter les dispositions du pays de destination en matière de santé animale, de protection des espèces et de douane. Vous pouvez consulter le site AniVetVoyage pour obtenir des conseils et des informations sur les formalités à accomplir selon le pays choisi.
  • 3. Le choix du moyen de transport doit être bien étudié.
  • 4. Vous devez toujours tenir compte du bien etre et de la santé de votre chien tout au long du voyage
  • 5. Vous devez assurer la protection de votre chien contre les maladies ou les parasites qui peuvent l’affecter dans le pays de destination
  • 6. Si vous cherchez un hébergement adapté aux chiens, vous pouvez consulter le site Tourisme avec mon chien qui répertorie les lieux où nos amis à quatre pattes sont les bienvenus. Vous y trouverez également des idées d’activités à faire avec votre chien pendant vos vacances.

Voyager avec son chien : les documents nécessaires

Si vous souhaitez voyager avec votre chien, vous devez vous munir de certains documents qui attestent de son identité, de sa santé et de sa conformité aux règles sanitaires du pays de destination. Ces documents varient selon le pays. 

L’identification du chien  

Il s’agit d’un tatouage ou d’une puce électronique qui permet d’identifier votre chien de façon unique et permanente. L’identification est obligatoire pour tous les chiens qui voyagent. Le numéro d’identification de votre chien doit figurer sur tous les autres documents.

Le certificat sanitaire 

Il s’agit d’un document délivré par votre vétérinaire, qui atteste que votre chien est en bonne santé et apte à voyager. Il doit être rédigé dans la langue du pays de destination ou en anglais, et daté de moins de 10 jours avant le départ.

Le passeport

Le passeport du chien contient ses caractéristiques, comme son nom, son espèce, sa race, son sexe, sa date de naissance, la couleur de son pelage et ses signes distinctifs. Une photo du chien peut aussi être ajoutée sur le passeport.

Le passeport du chien est délivré par un vétérinaire habilité, qui appose son cachet et sa signature sur le document. Il est valable pendant toute la vie du chien, et doit être présenté aux autorités sanitaires ou douanières lors des contrôles aux frontières.

Le passeport permet de prouver que votre chien est vacciné contre la rage, ce qui est une condition sine qua non pour franchir les frontières. La vaccination contre la rage doit être datée d’au moins 21 jours avant le départ, sauf si le chien a déjà été vacciné et que sa vaccination est toujours en cours de validité. 

Le titrage antirabique 

Il s’agit d’une analyse sanguine qui mesure le taux d’anticorps contre la rage chez votre chien. C’est obligatoire pour tous les chiens qui voyagent dans des pays où la rage est présente. Il doit être effectué au moins 30 jours après la vaccination antirabique et au moins 3 mois avant le départ.

Autres vaccins

Selon le pays de destination, il peut être nécessaire ou recommandé ou même obligatoire de faire vacciner votre chien contre d’autres maladies, comme la leptospirose, la toux du chenil, la leishmaniose, la maladie du Carré, l’hépatite de Rubarth, la parvovirose ou le parainfluenza.

Un test sanguin ou un traitement antiparasitaire

Ce qui peut être exigé par certains pays pour prévenir l’introduction ou la propagation de parasites dangereux pour les animaux ou les humains. Par exemple,

  • certains pays demandent que votre chien soit testé négatif au dirofilariose (ver du cœur)
  • ou qu’il soit traité contre l’échinococcose (ténia) avant d’entrer sur leur territoire.

Donc renseignez-vous auprès de votre vétérinaire ou des autorités sanitaires du pays concerné pour connaître les exigences spécifiques.

RECOMMANDÉ :  Mon lapin peut-il manger des raisins ? (Explication vétérinaire)

Voyager avec son chien : le moyen de transport

Voyager avec son chien implique de choisir le moyen de transport le plus adapté à son chien, en fonction de sa taille, de son caractère, de sa santé, du coût ainsi que de la destination.

La voiture 

C’est le moyen de transport le plus commun et le plus pratique pour voyager avec votre chien.

Pour le confort et la sécurité de votre chien, vous devez l’attacher avec un harnais ou une ceinture de sécurité, ou le mettre dans une caisse de transport. Vous devez aussi éviter les repas copieux avant le départ, lui donner de l’eau fraîche souvent et ne jamais le laisser seul dans la voiture. 

Si votre chien est malade en voiture, vous pouvez lui donner un médicament contre le mal des transports, sur prescription vétérinaire

Le train 

C’est un moyen de transport rapide et confortable pour voyager avec votre chien. Vous pouvez réserver votre billet en ligne ou au guichet, et choisir votre place. 

Dans les pays européens, vous pouvez emmener votre chien gratuitement s’il pèse moins de 6 kg et s’il est dans un sac ou une caisse de transport. Si votre chien pèse plus de 6 kg, vous devez payer un billet à 50% du tarif normal et le tenir en laisse et muselé. 

Vous devez aussi respecter les autres voyageurs et ne pas gêner la circulation dans les couloirs. Si votre chien est stressé ou agité en train, vous pouvez lui donner un calmant naturel, comme la valériane ou le millepertuis.

L’avion 

C’est un moyen de transport rapide et pratique pour voyager avec votre chien sur de longues distances. Mais vous devez éviter de nourrir votre chien avant le départ, lui donner un calmant si nécessaire et lui mettre une médaille avec ses coordonnées.

Vous devez réserver votre vol à l’avance et vous renseigner sur les conditions d’acceptation des animaux auprès de la compagnie aérienne. Normalement, vous pouvez emmener votre chien en cabine s’il pèse moins de 8 kg et s’il est dans un sac ou une caisse de transport homologuée.

Si votre chien pèse plus de 8 kg, vous devez le mettre en soute dans une caisse de transport adaptée à sa taille et ventilée. 

Le bateau 

C’est un moyen de transport original et agréable pour voyager avec votre chien. Vous pouvez réserver votre traversée et choisir votre cabine. Vous pouvez emmener votre chien gratuitement ou moyennant un supplément selon la compagnie maritime. 

Vous pouvez garder votre chien avec vous dans la cabine ou sur le pont, s’il est tenu en laisse et muselé. Si votre chien n’est pas accepté dans la cabine ou sur le pont, vous devez le mettre dans un chenil à bord du bateau.

Vous devez aussi lui donner à boire régulièrement, lui faire faire ses besoins avant l’embarquement et lui mettre une médaille avec ses coordonnées.

Voyager avec son chien : choix de la destination si c’est pour une vacance

Choisir sa destination pour voyager avec son chien n’est pas toujours facile. Il faut tenir compte de plusieurs critères, comme le climat, la législation, la culture ou les activités possibles. 

Il faut aussi se renseigner sur les conditions d’entrée et de séjour des animaux de compagnie dans le pays de destination, et respecter les règles sanitaires et comportementales en vigueur. 

La législation, la culture et les activités

Pour vous aider, voici quelques exemples de pays ou de régions qui sont adaptés aux chiens et qui offrent de nombreuses possibilités de loisirs et de découvertes : La France, La Belgique, L’Allemagne, L’Italie, Les Pays Bas.

Selon une étude publiée par la planète animal, la France est le pays qui dispose du plus grand nombre d’établissements dog friendly en Europe. On estime à 8 millions, le nombre de chiens qui vivent dans la capitale Paris et 50% des hôtels acceptent à Paris les animaux de compagnie..

Le climat

Le climat doit être considéré selon la race de votre chien ainsi que votre pays d’origine.

Les races de chiens qui aiment la chaleur  

Ce sont généralement des chiens originaires de pays chauds ou tropicaux, qui ont un poil court et un long museau, ce qui leur permet de mieux réguler leur température corporelle. Parmi ces races, on peut citer

Les races de chiens qui n’aiment pas la chaleur

Ce sont généralement des chiens originaires de pays froids ou nordiques, qui ont un poil épais et un museau court, ce qui les rend plus sensibles aux coups de chaleur. Parmi ces races, on peut citer

  • le Husky Sibérien,
  • le Malamute d’Alaska,
  • le Samoyède,
  • le Saint-Bernard
  • ou le Chow-Chow

Cependant, ils peuvent tous s’adapter à des pays où il y a des saisons contrastées, comme la France, l’Allemagne, la Belgique ou les Pays Bas.

L’endémicité des maladies dans le pays de destination

En choisissant le pays de destination, vous devez également tenir compte des maladies régnant dans le pays où vous souhaitez y aller. Vous devez vous assurer que votre chien soit déjà immunisé contre la maladie et que vous aurez tous les moyens de le protéger. 

RECOMMANDÉ :  Boule de poils chez le chat : que faire ? (Tout savoir)

L’une de ces maladies est la rage. Si vous devez voyager dans un pays où la rage est encore endémique, comme plusieurs pays d’Afrique et des pays d’Asie, vous devez vous assurer de la protection de votre chien contre cette maladie.

Voyager avec son chien : les bienfaits

Une étude publiée dans la revue Scientific Reports en 2017 a montré que les personnes qui possèdent un chien sont plus actives physiquement que celles qui n’en ont pas, et qu’elles réduisent ainsi leur risque de maladies cardiovasculaires

Les chercheurs ont analysé l’activité de 700 personnes, et ont constaté que les propriétaires de chiens marchent en moyenne 300 minutes par semaine avec leur animal, soit 200 minutes de plus que les non-propriétaires de chiens et le double du minimum d’activité modérée recommandé par les autorités de santé.

Une autre étude publiée dans la revue Anthrozoös en 2018 a révélé que les personnes qui voyagent avec leur chien sont plus heureuses, plus satisfaites et moins stressées que celles qui voyagent sans leur chien ou qui le laissent à quelqu’un. 

Les chercheurs ont interrogé 496 personnes, et ont mesuré leur niveau de bien-être subjectif, leur satisfaction du voyage et leur stress perçu. Ils ont trouvé que les voyageurs avec chien avaient des scores plus élevés que les autres groupes.

Et une étude publiée dans la revue Frontiers in Psychology en 2019 a exploré les effets du voyage sur le comportement et le bien-être des chiens. Les chercheurs ont observé 24 chiens, et ont évalué leur personnalité et leur comportement avant et après un voyage. 

Ils ont constaté que le voyage avait un impact positif sur le comportement des chiens, qui devenaient plus sociables, plus joueurs et plus obéissants.

Voyager avec son chien : nos avis vétérinaires

Voyager avec son chien est une source de joie et de plaisir, mais aussi de stress et de fatigue pour le chien. Il est donc important de veiller à la santé et au bien-être de votre compagnon à quatre pattes pendant le voyage, en suivant quelques conseils simples et efficaces. 

Consultez un vétérinaire avant le départ 

Il est essentiel de consulter un vétérinaire avant de partir en voyage avec votre chien, pour vérifier son état de santé, lui faire un bilan complet et lui administrer les traitements préventifs nécessaires.

Protégez votre chien des maladies ou des parasites liés au voyage 

Selon le pays ou la région que vous visitez, votre chien peut être exposé à des maladies ou des parasites qui ne sont pas présents dans son environnement habituel.

Par exemple, la rage, la leishmaniose, la dirofilariose ou l’échinococcose sont des maladies graves qui peuvent affecter les chiens qui voyagent dans certains pays d’Europe, d’Afrique ou d’Asie.

Vous devez alors le vacciner contre la rage au moins 21 jours avant le départ, lui faire un titrage antirabique si nécessaire, lui administrer des antiparasitaires adaptés à la destination et à la durée du séjour, et éviter tout contact avec des animaux errants ou sauvages.

Assurez le confort et la sécurité de votre chien pendant le voyage 

Que vous voyagiez en voiture, en train, en avion ou en bateau, vous devez veiller à ce que votre chien soit confortablement installé et en sécurité pendant le trajet.

Pour cela, vous devez utiliser une cage de transport ou un harnais spécialement conçu pour les voyages, qui permet de maintenir votre chien en place et de réduire son stress. 

Vous devez aussi éviter de nourrir votre chien avant le départ, pour prévenir les nausées ou les vomissements. Vous devez également lui donner de l’eau fraîche régulièrement, pour éviter la déshydratation. 

Si vous partez en voiture, assurez d’éviter les coups de chaleur ou de froid, en adaptant la température et la ventilation du véhicule. Vous devez aussi faire des pauses fréquentes, pour que votre chien puisse se dégourdir les pattes, faire ses besoins et se détendre.

Surveillez le comportement et l’état de santé de votre chien pendant le voyage 

Pendant le voyage, vous devez être attentif au comportement et à l’état de santé de votre chien, pour détecter tout signe anormal ou inquiétant. Par exemple, si votre chien est agité, aboie excessivement, halète, bave, tremble ou se cache, il peut être stressé ou anxieux. 

Si votre chien est léthargique, refuse de manger ou de boire, vomit, a la diarrhée ou présente des symptômes plus graves comme des convulsions ou une paralysie, il peut être malade ou intoxiqué. Dans ces cas, vous devez consulter un vétérinaire sans tarder.

Références

www.journaldechien.fr

www.animalis.com

www.purina.fr

www.planeteanimal.com

www.tourisme-avec-mon-chien.com

www.centrale-canine.fr

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut